Affaire “établissement frauduleux de cartes grises et de permis de conduire” : 3 autres transitaires capturés il y a quelques heures

0 60

Qui craint la prison ne fait pas du faux ! Certains transitaires ont manqué la maturité professionnelle de comprendre cela. Ils sont impliqués dans le fameux dossier d’établissement frauduleux de cartes grises et de permis de conduire éclaté dans l’opinion publique le 2 septembre 2022 grâce au réseau d’informations de votre média Le Potentiel.

Si certains avaient été arrêtés et confiés tôt à la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) par la Brigade Économique et Financière (BEF), d’autres avaient pris la clé des champs, croyant s’échapper ainsi à la poursuite judiciaire. La police républicaine et son service de renseignements demeurant enragés contre les artisans du faux, une traque avait été aussitôt lancée à l’encontre de ces fugitifs.

Le 15 septembre 2022, trois parmi ces transitaires en cavale ont été capturés. Ceux-ci s’ajouteront aux 17 déjà incarcérés dans le dossier. Ainsi, le nombre de transitaires en prison revient pour l’instant à 20.

Banniere carrée

Ce 16 septembre, soit au lendemain de cette opération, un usager aperçu à la Direction Générale de l’Agence Nationale des Transports Terrestres (ANaTT) avec un faux permis de conduire a été interpellé par les flics. Nos sources précisent que ce dernier est d’une nationalité étrangère.

Dans ce scandale qui n’a pas encore livré tous ses auteurs, Le Potentiel ne vous privera d’aucune information utile. En tout cas, qui vivra verra !

Gaëtan D

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!