Libre circulation des personnes et des biens : la route Godomey magasin-Akogbato bloquée sans aucun préalable et pour un motif peu convaincant

0 51

Sous La Rupture, certains responsables continuent de s’éloigner du savoir bien faire. Conséquence, ils adoptent des attitudes contraires aux valeurs républicaines qu’incarne le Chef de l’État, le président réformateur Patrice Talon.

Tôt ce matin jusqu’aux heures actuelles, les usagers de la route Godomey magasin-Akogbato souffrent le martyre en raison d’un laxisme dont ont font montre certains responsables de la République. En effet, la route Godomey magasin-Akogbato est bloquée, causant un terrible embouteillage et ses multiples inconvénients dans la circulation des personnes et des biens.

À la légitime question de savoir le motif sous-tendant ce blocage surprenant de l’axe routier, certains parmi les Forces qui essayent de réguler la circulation lâchent sans convaincre qu’une compétition s’effectue sur la route. Alors qu’aucune note officielle n’avait préalablement annoncé le blocage d’un tel couloir circulatoire. Aucune mesure de prévention n’était prise pour éviter l’embouteillage traumatisant provoqué par le blocage de la route pour cause de la supposée compétition.

Banniere carrée

Sur motos, dans les bus “Tokpa-Tokpa” et dans les véhicules particuliers, le nom du Chef de l’État est sur les lèvres. Les commentaires acerbes contre l’homme de la bonne gouvernance vont dans tous les sens. Cet acte inattendu, mauvais fruit de l’absence de l’éthique, empêchant les paisibles populations de vaquer librement à leurs occupations laisse porter injustement du discrédit sur le gouvernement du président Patrice Talon qui, pourtant, priorise méthode et respect des droits.

À suivre…

Gaëtan D.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!