En vue des législatives 2023 inclusives, transparentes et apaisés: le Médiateur de la République organise un atelier au profit des acteurs concernés

0 52

Les Médiateur de la République organise du 10 au 12 octobre 2022 un atelier d’information, de formation et d’échanges au profit des partis politiques et des différentes structures impliquées dans l’organisation des élections législatives de janvier 2023. Les travaux de cet atelier ont été lancés ce lundi 10 octobre 2023 par Pascal Essou, à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo en présence du Représentant résident du Système des Nations Unies Savator Nyyonzima, des représentants des partis politiques, des différents organes de gestion des élections, la société civile, les médias, les services centraux de l’Etat associés aux élections, etc.

Banniere carrée

“La présente rencontre d’information de formation et d’échanges s’inscrit dans la logique du processus d’organisation pacifique et sans violence des élections législatives de janvier 2023” a rappelé le Médiateur de la République dans son discours d’ouverture des travaux de cet atelier. Mieux, cet atelier répond à une haute doléance majeure à en croire Pascal Essou. Il s’agit du dialogue entre partis politiques et institutions ayant à charge la gestion des élections. Ainsi donc, rappelle le Médiateur de la République, durant ces trois jours les différentes institutions impliquées dans l’organisation des prochaines elections législatives vont échanger avec les acteurs politiques et organisations de la société civile sur l’implication et le rôle de chacune d’elles pour une élection apaisée. “Nous voudrions que les débats soient menés à cœur ouvert et que les résultats de la présente assise honorent notre pays et lui évitent toute éventuelle crise électorale” a indiqué Pascal Essou. Et au Représentant résident du Système des Nations Unies Savator Nyyonzima, de préciser : “les béninoises et béninois s’attendent à ce que chacun joue sa partition pour une élection inclusive, transparente et paisible”. Aussi a-t-il réitéré l’engagement des nations Unies à accompagner les efforts de toutes les parties prenantes pour un processus électoral inclusif transparente et apaisé. “Je vous encourage donc à vous engager dans ses échanges avec un esprit ouvert et constructif dans l’intérêt supérieur du peuple béninois” a-t-il laissé entendre. “L’enjeu c’est le Bénin, l’objectif c’est le vivre ensemble et le défi c’est zéro violence avant, pendant et après les législatives de 2023” a conclu Pascal Essou.

Abbas TITILOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!