À Djakotomey dans le Couffo : Fabrice Fangnigbé distribue plus de 800 actes de naissance sécurisés

1 93

Le gouvernement du Président Patrice Talon a inscrit dans son agenda, la modernisation de l’état civil au titre des actions concourant à faire du Bénin un pays phare où la gestion de la population est facilitée par le recours aux technologies de gouvernance électronique.

Et donc, pour accompagner l’exécutif dans cette noble vision et surtout dans le souci d’amoindrir les charges des couches défavorisées du département du Couffo, le jeune opérateur économique Fabrice Fangnigbé n’a pas lésiné sur les moyens en lançant l’opération 6.000 actes de naissance sécurisés dans le département. C’est inédit !

Des actes de naissance sécurisés pour tous ! C’est le nouveau projet d’un jeune natif de Djakotomey qu’on ne présente plus : Fabrice Fangnigbé. Répondant au cri de détresse de certains parents d’élèves et fort d’un constat, il a fait établir avec ses propres moyens ce précieux document en faveur des élèves et écoliers des six communes que compte le département du Couffo à savoir : Djakotomey, Klouékanmey, Lalo, Dogbo, Aplahoué et Toviklin.

Plus de 800 actes de naissance sécurisés sont déjà distribués au profit des élèves candidats au CEP dans les arrondissements de Djakotomey 1, Djakotomey 2, Sokouhoué, Houégamey, Gohomey, Kinkinhoué, Kokohoué, Bétoumey, Adjintimey et Kpoba.

Cap bientôt mis sur les autres communes du département

Banniere carrée

Cette initiative louable, à fort impact social, est saluée par les populations et les bénéficiaires qui manquent de mots pour remercier le jeune philanthrope ; lui qui ne cesse de multiplier les actions sociales en faveur des couches vulnérables. Approché, Fabrice Fangnigbé a déclaré que c’est pour lui, une manière de contribuer à l’éducation des filles et fils du Couffo, surtout que les résultats du Certificat d’études primaires (CEP) n’ont pas été très reluisants dans le département.

Faudrait-il le rappeler, le Couffo est resté totalement au bas de l’échelle cette année avec 53,04% de taux d’admissibilité contre 81,90% au plan national. Et pour renverser la donne l’année prochaine, Fabrice Fangnigbé annonce les cours de renforcement et de travaux dirigés au profit des candidats aux divers examens notamment le CEP.

“A l’ère des réformes de l’état civil et l’identification des personnes, je pense que l’acte de naissance sécurisé est un document juridique important. Et j’ai donc voulu soutenir les populations et parents d’élèves en finançant l’établissement de ce précieux document”, a indiqué Fabrice Fangnigbé avant de féliciter le gouvernement pour cette révolution numérique en cours dans le pays où l’on n’a plus besoin de se déplacer pour obtenir par exemple un extrait sécurisé de son acte de naissance, sa carte d’identité biométrique, son identifiant fiscal unique etc.

Admiratif des réformes du Président Patrice Talon, Fabrice Fangnigbé réitère son soutien indéfectible au chef de l’Etat et le félicite pour ses actions de redressement national enclenchées depuis le 06 avril 2016.

B. K. S

1 commentaire
  1. Assra odilon dit

    Merci pour l’information

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!