Couffo : une dame assassinée à Klouékanmè !

1 93

Week-end noir à Klouékanmè ! Dans la nuit d’hier vendredi à ce samedi 22 octobre 2022, l’arrondissement de Tchikpé a enregistré un fait macabre. Une quinquagénaire a été retrouvée morte dans sa chambre à Zouzoukanmè (Kitchohoué).

Au réveil, tous les habitants de la concession sont sortis de leurs chambres respectives. Sauf la quinquagénaire et sa petite-fille d’environ 3 ans vivant avec elle. Constatant que son aïeule ne se réveillait toujours pas, la petite a commencé à l’appeler. Surpris du silence de la Mémé et de l’insistance continue avec laquelle sa petite-fille l’appelait, les voisins se sont approchés de la chambre.

Un premier constat a été fait à la grande surprise de tous. La porte censée être fermée parce que n’étant pas ouverte par la Mémé ni la petite, était curieusement ouverte. Des premières observations, il ressort que la porte aurait été défoncée. À l’intérieur de la chambre, le second constat est macabre. Le corps sans vie de la vieille a été retrouvé dans son lit. Les premiers diagnostics laissent soupçonner un assassinat.

Aussitôt alerté, le commissariat central de Klouékanmè déploie une équipe sur les lieux pour constater les faits. “Dans la nuit, je me suis réveillée et j’ai trouvé de nombreuses personnes (4 individus environs) en train de faire du bruit avec Mémé couchée dans son lit. Quelqu’un parmi eux m’interroge en adja en me demandant si je le connais et j’ai dit non”, a déclaré la petite d’environ 3 ans aux flics.

Banniere carrée

Qui auraient osé commettre une telle forfaiture à Kitchohoué dans l’arrondissement de Tchikpé ? Seule l’enquête policière ouverte pourra faire la lumière sur cette tragédie et conduire, le cas échéant, à l’arrestation des auteurs et complices.

À en croire les sources de votre crédible web média Le Potentiel, le constat médical a été effectué sur la dépouille de la victime. Tous les constats nécessaires étant faits, le corps de la victime a été, sur instruction du procureur du tribunal d’Aplahoué, déposé à la morgue de l’hôpital de Klouékanmè. Les sources détaillent que les éléments de l’unité de police se sont acquittés de toutes ces formalités aux environs de 15 heures devant la famille de la défunte.

Le Potentiel ayant l’obligation patriotique de vous servir les informations de façon objective, la suite de ce fait criminel vous sera livrée en temps réel.

Gaëtan D.

1 commentaire
  1. DJOGBECHI Norbert dit

    L’Homme est et demeure un Loup pour l’Homme!C’est incroyable mais vrai.Que Dieu accompagne la Police dans ses enquêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!