Séminaire National des Jeunes Leaders du Bénin : pour une implication active dans la gouvernance politique

0 85

L’Ordre des Jeunes Leaders Africains (OJLA) a organisé le samedi 5 novembre 2022 au centre d’information et de documentation juridique de la Cour d’Appel de Cotonou, le Séminaire National des Jeunes du Bénin (SENAJELEB). Il a connu la présence des participants venus de toutes les régions du pays et des personnalités à divers niveaux.

Banniere carrée

«Dialogue intergénérationnel pour une meilleure inclusion de la jeunesse béninoise dans la gouvernance politique », c’est autour de ce thème que s’est déroulé ce week-end le Séminaire National des Jeunes du Bénin (SENAJELEB). Deux temps ont marqué cette journée. Il s’agit de la cérémonie protocolaire d’ouverture et l’animation des panels de discussion. Dans son discours de bienvenue aux participants, Serge Sewa, coordonnateur du SENAJELEB a fait savoir que cette activité est organisée conformément au plan stratégique 2018-2028 de l’ordre des jeunes leaders africains à travers ses axes stratégiques au nombre desquels les axes 3 et 10 qui stipulent : la contribution à une meilleure représentativité des jeunes dans les appareils politiques de prise de décision, l’engagement des plaidoyers politiques au niveau national, continental et international, en vue d’une meilleure inclusion des jeunes, la contribution à une meilleure gouvernance à la paix et à la sécurité, la création des espaces de dialogue intergénérationnels, la prononciation périodique sur la gestion des autorités publiques, la formulation de propositions scientifiques innovantes aux gouvernants. En prenant la parole au nom des organes de gouvernance et d’animation de l’ordre des jeunes leaders du Bénin, Madoché Dègan a rappelé que l’Ordre des jeunes leaders africains est une société scientifique engagée dans la construction d’une Afrique moderne, la promotion du leadership, d’intégration. « C’est un laboratoire d’expérimentation, une plateforme active qui promeut le renouvellement des idées sur le continent. Son ambition est d’élaborer des propositions pertinentes dans les domaines de la croissance transformatrice, d’autofinancement du développement, de l’inclusion financière, économique et sociale, de la libération du potentiel de la jeunesse ainsi que de l’autonomisation des femmes. Outres les idées, l’ordre des jeunes leaders africains vise à participer à la transformation structurelle de l’Afrique par une démonstration par la preuve », a-t-il expliqué.
Ce dernier a saisi l’occasion pour rappeler quelques missions de l’ordre à savoir : contribuer à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, suivre les actions des différents gouvernants, promouvoir la paix et le dialogue social, promouvoir l’excellence, outiller les jeunes Africains en vue de garantir une relève de qualité, promouvoir des idéaux des communautés économiques régionales et de l’Union Africaine, inciter à l’engagement citoyen, contribuer à l’implémentation des programmes de développement, contribuer à l’éveil de conscience des peuples africains, etc.
La cérémonie d’ouverture a laissé place à l’animation de deux panels par des experts et des spécialistes. Le premier a eu pour thème : « Place de la jeunesse béninoise dans la gouvernance politique : état des lieux » et le second a porté sur « Rôle des partis politiques et de l’Etat de l’inclusion optimale de la jeunesse dans la gouvernance politique ». Ces deux panels ont laissé place des débats et à des contributions de divers participants pour une bonne cohabitation entre acteurs politiques de l’ancienne et de la nouvelle génération.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!