Législatives de janvier 2023 : « Sentinelle Républicaine » naît pour sécuriser les acquis du BR

0 58

Bientôt les élections législatives au Bénin et les différentes formations politiques affûtent leurs armes pour le combat. C’est dans cette optique qu’est né le mouvement « Sentinelle Républicaine » composé de jeunes leaders politiques du parti Bloc Républicain (BR). Ils ont effectué leur sortie inaugurale ce jeudi 27 octobre 2022 à la maison des jeunes d’Agla dans le 13e arrondissement de Cotonou. Ceci en présence de certains responsables de cette formation politique.

Ils sont au total neuf (9) jeunes acteurs politiques, pas des moindres du Bloc Républicain (BR) à s’engager pour renforcer et sécuriser davantage les acquis du parti sur toute l’étendue du territoire national à quelques semaines des élections législatives au Bénin.
Il s’agit de Fred Houénou, Constantin Amoussou, Nadia Okoumassoun, Frédéric Béhanzin, Ratier Agassounon , Carine Gnamou, Serge Défodji, Arnaud Medjinnada et Djissou Théophile. Des valeurs sûres qui ont marqué l’histoire politique du Bénin et qui ont voulu démarrer la rédaction d’une autre histoire avec le plus grand parti politique au plan national. Ils ont effectué leur première sortie officielle ce jeudi 27 octobre 2022 à Agla en présence de centaines de militants, sympathisants et des membres du bureau politique du parti du cheval cabré. Une sortie au cours de laquelle ces derniers sont revenus sur les réelles motivations de l’initiative.
Dans son propos liminaire, le premier responsable de « Sentinelle Républicaine », Frédéric Béhanzin, a mentionné que leur travail va consister à descendre dans toutes les régions du Bénin afin de remobiliser la troupe et occuper le terrain. Cela permettra par ailleurs de couper court aux élucubrations, à la désinformation et chercher les indécis. « La sentinelle va dans quelques jours ouvrir ses bureaux pour permettre aux populations d’aller vers les informations », a-t-il indiqué. Il sera appuyé par un autre membre du creuset en la personne de Arnaud Medjinnada qui précise en ces termes : « Nous sommes nés pour répondre aux attaques qui se font dans tout le Bénin entier. Rien de concret ne se passe de l’autre côté. Le Bloc Républicain fait un travail de fourmi dans toutes les contrées du Bénin. Vous allez constater qu’à partir du 8 janvier prochain, nous allons renverser la tendance ». Il pense que le peuple béninois a intérêt à fonctionner avec le Bloc Républicain, parce que c’est le parti le plus stable.

Banniere carrée

Constantin Amoussou dresse un bilan infrastructurel élogieux du régime Talon

L’une des interventions applaudies par les populations d’Agla ce jeudi soir est évidemment celle de Constantin Amoussou, un jeune leader qui continue de faire ses preuves sur l’échiquier politique national. Durant quelques minutes, il s’est employé à remémorer certains faits saillants du passé. C’est ainsi qu’il a rappelé que lorsque le K.O. de 2021 a été prononcé, c’est de chez eux, au siège du Bloc Républicain que le chef de l’État est parti célébrer la victoire. « En étant aux côtés du Bloc Républicain, c’est aux côtés du chef de l’État, l’homme de vision Patrice Talon que vous êtes », a-t-il rassuré avec toute la verve qu’on lui connait.
Au pupitre, Constantin Amoussou a également rappelé certaines actions fortes du régime actuel, notamment dans le secteur des infrastructures routières. À l’en croire, Agla est le quartier qui aura été le plus marqué par le projet asphaltage dans la ville de Cotonou et qui aura tout particulièrement bénéficié des initiatives qui ont concouru à améliorer les conditions de vie des populations. « Au cours du premier quinquennat du chef de l’État, ce sont d’abord 775 kilomètres de voie qui ont été entièrement bitumés. Environ 1500 kilomètres de voie sont en cours de bitumage. Mais pour le compte du premier quinquennat, 500 kilomètres de voie sont en cours de bouclage », a fait savoir Constantin Amoussou qui n’a pas manqué d’aborder la question de l’éclairage public et de la sécurité.
Tous ces projets d’envergure sont conduits par des membres du BR qui font partie de l’équipe gouvernementale. Il s’agit en particulier du ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey et du ministre de l’Énergie, Jean-Claude Houssou. Des valeurs sûres qui font la fierté du parti du cheval cabré, aux dires de Constantin Amoussou.
Signalons que cette sortie inaugurale de « Sentinelle Républicaine » a connu la présence remarquable de plusieurs députés du Bloc Républicain tels que Nathanaël Sokpoékpé, Chantal Ahyi, Kader Gbadamassi et Assan Seibou qui représentait le secrétaire général national du BR Abdoulaye Bio Tchané. Au nom du ministre d’État, il a réaffirmé tout le soutien du parti aux membres de « Sentinelle Républicaine » dans leurs différentes initiatives sur le terrain.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!