Polémiques autour de l’accès à la nationalité allemande : Owodéré Adjaï Atindehou, plus que jamais béninois

1 64

Au Bénin, la toile émotive s’emballe très vite sur des sujets délicats au risque de transformer les réseaux sociaux en prétoires de condamnation sans raison. Ce diagnostic est celui qu’il sied se poser dans l’affaire que l’on pourrait qualifier de ” conflit de nationalité ” et qui met en avant Owodéré Adjaï Atindehou. En effet, depuis quelques jours, Owodéré Adjaï Atindehou est propulsé, malgré lui, au-devant de la scène publique. Alors qu’il était attendu pour être candidat sur la liste Bloc Républicain dans la 6ème circonscription électorale, certaines langues ont tôt fait de contester ses droits un politiques et civils. Les tenants de ces discours tablent sur le décret n° 2016-097 du 10 mars 2016. Mais les termes du décret sus référencé sont travestis par ceux qui tiennent coûte que coûte à faire croire que Owodéré Adjaï Atindehou n’est plus béninois. Ce décret signé par l’ex-président Boni Yayi ” autorise” le béninois Owodéré Adjaï Atindehou à renoncer à sa nationalité béninoise.
Le décret dit qu’il peut renoncer à sa nationalité béninoise. Dans le cas d’espèce, il est loisible de faire remarquer que le libellé de ce décret ne dit pas que Owodéré Adjaï Atindehou a renoncé à sa nationalité béninoise. À la date d’aujourd’hui, il n’est pas attesté que Owodéré a renié sa nationalité béninoise. Là-dessus, l’emploi que l’on fait du décret est loin de convaincre. Par ailleurs, il est important d’insister sur le fait qu’il est possible d’avoir la double nationalité béninoise et allemande sous certaines conditions précises. L’argument mécanique et factuel fait par une certaine opinion de la législation Allemande sur la question de l’obtention de la nationalité allemande peine aussi à convaincre. Selon certaines sources légitimes dans le milieu du droit, le jumelage de la nationalité allemande à une autre est bien possible.

Banniere carrée

Tenez! Les enfants ayant un parent allemand et un parent étranger peuvent obtenir la double nationalité, quel que soit leur lieu de naissance. Selon d’autres sources, les enfants nés en Allemagne de parents étrangers reçoivent également la double nationalité, mais doivent dans certains cas en choisir une à l’âge adulte. Aussi, ces enfants pourront avoir deux passeports à condition qu’ils aient vécu pendant au moins huit ans en Allemagne et surtout s’ils réussissent à obtenir un certificat de fin d’études allemand ou une formation professionnelle allemande. Face à ces subtilités, il apparaît que les exceptions confirment la règle. Par exemple, les citoyens qui ne viennent pas de l’Union européenne peuvent également avoir une double nationalité et un double passeport dans des circonstances particulières. Tout dépend de l’origine des parents et du lieu de naissance de l’enfant. Les décisions sont prises selon les soi-disant principes de descendance et de lieu de naissance. Le premier dépend de la nationalité des parents : si l’un des parents est allemand, l’enfant peut conserver les deux passeports. La condition préalable est, bien sûr, que les deux pays reconnaissent la double nationalité. Le deuxième principe s’applique aux enfants dont les parents sont originaires de pays tiers mais qui sont nés en Allemagne. Ils sont alors autorisés à avoir deux passeports s’ils ont vécu en Allemagne pendant au moins huit ans, ont obtenu un certificat de fin d’études allemand ou une formation professionnelle allemande. Dans ces conditions, la reconnaissance de la double nationalité en Allemagne devrait aider les personnes en conflit d’identité.
Au regard de tous ces éléments, la critique facile sans documentation qui est faite sur le cas du Béninois Owodéré Adjaï Atindehou devrait subir des nuances. À la date d’aujourd’hui, rien ne prouve que Owodéré Adjaï Atindehou a renoncé à sa nationalité béninoise. Et avec les subtilités de jumelage décrites plus haut, il est aussi évident qu’il ait pu conserver les deux nationalités. Mais ce qui est sûr, c’est que Owodéré Adjaï Atindehou est né béninois et demeure béninois. Le renoncement à sa nationalité largement distillé dans l’opinion n’est qu’une vue trop simpliste, émotive et poursuivant des raisons inavouées.

B.K.S.

1 commentaire
  1. Aniczp dit

    Est-ce que M. Atindehou a aujourd’hui la nationalité allemande ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!