Budget 2023 du MCVDD: Tonato expose d’ambitieuses prévisions aux députés

0 59

Le ministre du Cadre de Vie et du Développement durable José Tonato était devant les députés de la 8e législature hier jeudi 17 novembre 2022 pour présenter le budget de son département ministériel. Il s’agit d’un budget estimé à 209 537,161 millions FCFA pour la gestion 2023, contre 161 791,089 millions FCFA pour l’exercice budgétaire 2022 ; soit un accroissement de 29,51%.

Les principaux axes du budget 2023 du MCVDD

Pour la période 2023-2025, plusieurs actions budgétaires ont été planifiées dans les différents programmes du ministère afin d’accélérer la mise en œuvre des ODD pour les huit (8) prochaines années. Il s’agit de : promotion d’un environnement sain ; adaptation et atténuation des effets des changements climatiques ; protection de la côte béninoise ; réhabilitation des plans d’eau, et aménagement des berges ; gestion durable des aires protégées ; gestion intégrée des terroirs ; promotion des services écosystémiques et suivi-écologique ; aménagement du territoire ; planification urbaine et promotion de villes durables ; promotion de logements décents et de matériaux locaux ; infrastructures d’accueil des administrations publiques et des populations ; promotion des métiers de BTP et maintenance du patrimoine architectural national.

Évolution des dépenses en capital du MCVDD

Les dépenses en capital du MCVDD s’élèvent à 209 537,161 millions FCFA pour la gestion 2023, contre 161791,089 millions FCFA pour l’exercice budgétaire précédent; soit un taux d’accroissement de 29,51%. Elles sont financées à hauteur de 85,13% par le Budget National et 14,87% par les ressources extérieures et ce, sous forme de prêts et de dons. Ces dépenses d’investissement représentent plus de 9/10 (95,48%) du Budget du MCVDD et sont destinées aux actions visant à assainir le cadre de vie de la population et à préserver l’environnement.

Présentation du cadre de performance des programmes

Dans le cadre de la mise en œuvre du DPPD 2023 – 2025, le MCVDD a identifié 43 indicateurs pour mesurer la performance de ses interventions dont 36 ont des valeurs cibles pour la gestion 2023; soit un taux de renseignement de 83,72%. Deux programmes (PVTD et PCH) ont prévu des valeurs cibles à leurs indicateurs. Le PEC a le plus grand nombre d’indicateurs estimé à 11 dont 90,91% renseignés. Le PPSS et le PEFC ont retenu chacun 9 indicateurs dont respectivement 88,89% et 44,44% d’indicateurs ayant des valeurs cibles comme l’indique le tableau ci-dessous (voir encadré).

Banniere carrée

État récapitulatif des crédits par programme budgétaire

Au titre de la gestion 2023, la répartition du budget par programme se présente comme suit : PPSS : 5 540 478 110 F CFA, soit 2,52% du budget global ; PEC: 26 741 228 119 F CFA, soit 12,19% du budget global ; PEFC: 10 962 262 899 F CFA, soit 5,00% du budget global ; PVTD: 128 537 497 129 F CFA, soit 58,57% du budget global ; PCH:47 667 386 173 F CFA, soit 21,72% du budget global.

Éléments du projet de budget exercice 2023 du MCVDD

Pour la gestion budgétaire 2023, le MCVDD bénéficie d’une enveloppe budgétaire de 219 448,852 millions FCFA dont 9 911,691 millions FCFA, soit 4,52 % pour les dépenses ordinaires et 127 606, 771 millions FCFA, soit 95,48 % pour les dépenses en capital. Cette dotation est en hausse de 28,90% par rapport à la dotation de 2022 qui s’élève à 170 252,035 millions FCFA, comme l’indique le tableau synoptique ci-dessous. Les grandes lignes des crédits alloués au MCVDD au titre de l’exercice budgétaire 2023 se résument dans le tableau en encadré.

Des perspectives du MCVDD pour l’année 2023

L’année 2023 constitue la deuxième année consécutive de l’opérationnalisation effective des réformes budgétaires induites par la nouvelle Loi Organique relative aux Lois de Finances. Ainsi, le DPPD 2023-2025 du MCVDD et tous ses outils d’opérationnalisation (PAP, budget et PTA exercice 2023) élaborés seront exécutés conformément aux dispositions en vigueur en mode programme. Le MCVDD a veillé à ce que le DPPD 2023-2025 soit en parfaite cohérence avec le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) 2021-2026. Cette réforme a permis d’élaborer pour le compte du MCVDD, un document de programmation pluriannuelle de dépenses qui vise une meilleure maîtrise des dépenses publiques; étant donné qu’il est passé des budgets programmes classiques vers les budgets axés sur la performance. Ce qui mettra l’accent sur les résultats à atteindre ainsi que les actions stratégiques du secteur “Cadre de vie et développement durable”. Il est à rappeler que ce processus a été participatif et ascendant. Il est fortement recommandé que les partenaires traditionnels du secteur jouent pleinement leur rôle dans la mise en œuvre du présent document. Par ailleurs, il convient de noter qu’au cours de cette gestion, le MCVDD renforcera ses actions en direction des Communautés à la base en vue du développement équilibré de l’espace national. Pour la mise en œuvre efficiente des actions projetées, le MCVDD compte initier des concertations périodiques avec les Partenaires Techniques et Financiers et renforcer l’assistance technique aux communes dans la mise en œuvre de son P2D. Il en sera de même envers les députés, les maires et leurs élus locaux suivant un chronogramme bien établi. Enfin, il devra renforcer la collaboration avec les ministères en charge du développement et des finances pour la consolidation des actions de rationalisation et d’amélioration de la qualité des dépenses publiques et du taux de consommation des crédits inscrits au PIP 2023-2025.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!