Rassemblement de l’opposition Sénégalaise : les autorités disent Non !

0 68

Au Sénégal, les autorités se sont opposées hier jeudi 05 décembre 2022 à une manifestation de l’opposition prévue ce vendredi à Dakar. Cette manifestation avait pour but de dénoncer des irrégularités dans la gestion d’un fonds anti-Covid. Des insuffisances qui sont relevées dans un rapport de la Cour des comptes de la République Sénégalaise il y quelques semaines en arrière.Ainsi dans un arrêté adressé aux organisateurs de la manifestation dont la coalition Yewwi Askan Wi, le préfet de Dakar a fait savoir que “le lieu retenu (pour la manifestation) fait l’objet de travaux d’envergure”. Ces travaux sont relatifs à un projet qui concerne les bus roulant sur des voies exclusives. À cela il faut ajouter des travaux qui entrent dans le cadre de la préparation de la fête de l’indépendance qui aura lieu le 4 avril 2022.La place de la Nation, où devait se dérouler les manifestations, “est marquée par une présence continue d’engins et d’ouvriers qui rend désormais impossible la tenue de rassemblements, en raison des risques d’accident” et de retard des travaux a évoqué le préfet.Par ailleurs, l’autorité préfectorale a indiqué aux manifestants “ne pouvoir donner (une) suite favorable” à la requête de l’opposition.Précisions que la place de la Nation située dans les environs du centre-ville de Dakar, sert de cadre très souvent à des manifestations à l’image de la dernière qui s’est déroulée le 30 décembre et initiée par les organisations de la société civile afin de dénoncer aussi les irrégularités dans la gestion du fonds anti-covid.La principale coalition de l’opposition Yewwi Askan Wi (YAW, Libérons le peuple en langue ouolof) dont est membre l’opposant Ousmane Sonko avait invité aussi ses partisans à manifester ce vendredi pour “contester la manière dont ce gouvernement gère nos deniers publics” et contre “le recul démocratique et l’impunité des hommes du pouvoir”.Mi- décembre dans un rapport établit par la Cour des comptes du Sénégal et qui s’est accentué sur les dépenses faites en 2020 et 2021 sur le “Fonds de riposte contre les effets du Covid-19”, il est remarqué une multitude d’irrégularités. Financé par l’Etat du Sénégal et quelques partenaires, il estimé à un montant de 1.000 milliards de FCFA (1,5 milliard d’euros) dont plus de 740 milliards de FCFA (plus de 1,1 milliard d’euros) ont été officiellement dépensés selon le rapport.Le document met la lumière sur des “manquements”, des “surfacturations”, des “absences de justificatifs” des dépenses dont quelques unes n’ont aucun lien avec le covid.L’Etat Sénégalais a expliqué en répondant que ces manquements dont il s’agit portent sur moins d’un pour cent du montant total du fonds. Le gouvernement a expliqué quand même qu’il va respecter les recommandations de la Cour des Comptes qui demande des clarifications judiciaires à l’encontre des responsables dans des ministères concernés.

Banniere carrée

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!