Législatives de 2023 au Bénin : les recommandations de la mission d’observation de la CEDEAO aux autorités et aux partis politiques

0 56

En prélude aux élections législatives qui se sont déroulées partout au Bénin ce dimanche 8 janvier 2022, une mission d’observation électorale de la CEDEAO conduite par son SEM Raimondo Pereira, ancien Président de la République de la Guinée-Bissau séjourne dans le pays depuis le 05 janvier 2023. Au lendemain de ce scrutin et après une première déclaration dans la soirée du dimanche 8 janvier, la mission d’observation de la CEDEAO a fait une déclaration préliminaire sur ces élections ce lundi 9 janvier 2022. C’était à l’hôtel Azalaï de Cotonou.

Les élections législatives de ce dimanche 8 janvier 2023 se sont déroulées dans “une atmosphère calme et paisible” s’est réjouit la délégation de la CEDEAO. Après le point fait par les quarante (40) observateurs répartis dans les 77 communes du Bénin, il en ressort que de la campagne électorale en passant par l’ouverture, le déroulement de vote et le décompte des suffrages, il n’y a rien à signaler même si quelques irrégularitées sont à noter à certains endroits. “En dépit des ces insuffisances enregistrées, la Mission se réjouit des bonnes conditions de l’organisation du scrutin sur toute l’étendue du territoire national” a déclaré le chef de la mission. De même, dans la globalité du déroulement du scrutin, il faut préciser selon SEM Raimondo Pereira que les textes qui régissent les élections ont été aussi bien respectés. “En conclusion, je déclare que les élections législatives du 8 janvier 2023 au Bénin se sont déroulées, globalement , conformément aux textes et loi de la République du Bénin et du Protocol Additionnel de la CEDEAO sur la Démocratie et la Bonne Gouvernance (2001). Ces conclusions font des élections législatives dimanche dernier, des élections crédibles qui ont d’ailleurs bénéficié des mots de félicitations de la part de l’instance sous régionale.

Qu’en est-il des recommandations formulées par la CEDEAO ?

Banniere carrée

Par ailleurs Raimundo Pareira et sa délégation ont exhorté la CÉNA “à proclamer les résultats dans les meilleurs délais afin d’apaiser la situation et de lever toute suspicion”. Pour finir, la mission d’observation électorale a formulé quelques recommandations à l’endroit des autorités. Il s’agit entre autres “de continuer à promouvoir toutes les initiatives aux d’accroître la participation des citoyens aux élections”,prendre les dispositions visant à faciliter l’accès des postes de vote aux personnes à mobilité réduite“. De même la CEDEAO recommande à la CENA “de renforcer la formation et la sensibilisation des agents électoraux sur les documents valides pour l’exercice du droit de vote” et bien d’autres recommandations pour que les prochaines élections se déroulent anicroche. Des recommandations ont été formulées également à l’endroit des partis politiques qui eux doivent “s’abstenir de toute proclamation prématurée des résultats”, “recourir aux voies de recours législatifs en cas de contentieux”, “sensibiliser leurs militants à la culture démocratique” et “promouvoir la paix, la stabilité et la consolidation de la culture démocratique”.

Selon le calendrier électoral, et les explications du président de la CENA, les résultats provisoires de ces élections seront disponibles le Mercredi 11 ou le jeudi 12 janvier 2023.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!