Flou dans l’administration des domaines publics à Godomey: l’Observatoire pour la gestion transparente d’Abomey-Calavi exige la transparence

0 53

Qui pour mettre fin à la mafia foncière ou aux actes de fantaisie dans la gestion des domaines publics à Abomey-Calavi ? Bien malin qui pourra répondre. Rien ne semble altérer pour le moment le goût du vice de certains gestionnaires fonciers de la ville dortoir. La nouvelle affaire qui déchaîne les passions est relative à la gestion jugée chaotique de certains domaines publics à Godomey, un arrondissement de la commune d’Abomey-Calavi. Au-devant de la scène pour alerter l’opinion publique, l’Observatoire pour la gestion transparente d’Abomey-Calavi (Ogtac). Cet observatoire exige notamment que la lumière soit faite sur la gestion du domaine nommé Le Jardin public lot 79 parcelle A 1123 et le domaine de la Gare Taxi (avant les rails) lot 80 parcelle B 1640. Selon l’Ogtac, la gestion des deux domaines laisse à désirer. De graves soupçons pèsent donc sur les actes posés par ceux qui en ont la charge. Pour l’Observatoire pour la gestion transparente d’Abomey-Calavi, les règles de transparence sont bafouées par les gestionnaires des deux domaines. Ce défaut de transparence qui laisse croire que les criminels fonciers sont de retour avec de graves préjudices pour la commune. C’est donc au nom de l’intérêt général que l’Ogtac lance l’alerte pour garantir la transparence dans la gestion des deux domaines concernés. Les pouvoirs locaux dont la responsabilité est engagée sont attendus. Quoi qu’il en soit, il existe un cadre juridique répressif contre les criminels fonciers. Une Cour spéciale est annoncée pour sanctionner les faussaires qui veulent s’enrichir par des pratiques malveillantes en rapport avec la terre. Les populations de Godomey suivent donc de près cette affaire et ne veulent faire aucune concession aux criminels fonciers.

Banniere carrée

B. K. S

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!