Bénin/Politique : la mission d’observation de la COSCEP dresse son bilan des dernières législatives et formule des recommandations à l’endroit des acteurs

0 57

Législatives de janvier 2023. On en parle toujours même après l’installation des députés de la 9 législature à l’Assemblée Nationale. Dans ce cadre, la Coalition des Organisations de la Société Civile pour les Élections et la Paix (COSCEP- BÉNIN) a initié un atelier de clôture de sa mission d’observation de cette élection qui s’est déroulée le 8 janvier dernier. La salle de conférence de l’hôtel Sun Beach de Cotonou a abrité cette séance de bilan et de clôture. Elle a connu la présence de plusieurs invités dont les représentants des partis politiques, de la Commission Électorale Nationale Autonome (CENA), le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP), la Police Républicaine et des partenaires de la COSCEP dont l’USAID, l’Institut Républicain chargé des questions Internationales (IFI).

Programmée comme un atelier de bilan et surtout de recommandation, cette séance était l’occasion pour la Coalition des Organisations de la Société Civile pour les Élections et de la Paix (COSCEP) à travers sa présidente Latifatou Waïdi de se réjouir de la clôture heureuse des différentes activités entrant dans le cadre des élections législatives du 08 janvier 2023 au Bénin. Selon elle, les objectifs fixés en mettant en œuvre le Projet “Appui aux Élections et Processus Politiques au Bénin” sont atteints et méritent satisfaction. Démarré depuis le mois de septembre 2022, le projet a permis d’observer les différentes étapes du processus électoral. À cet effet, 77 observateurs à long terme ont été déployés dans toutes les communes du Bénin, 546 à court terme dans tous les arrondissements, 20 command center et 06 représentants de la coalition lors du dépôt des dossiers des différents partis politiques à la CENA a-t-elle évoqué.

Banniere carrée

Ayant pris la parole en qualité de chef de la mission d’observation de la COSCEP, Abel Yves Bassa a dressé, de manière précise, les différentes activités qui ont marqué la période préélectorale, électorale et postélectorale. À cet effet, il a fait savoir qu’au total, plus de 12 déclarations ont été faites par la coalition à ces différentes étapes pour une élection transparente, dans la quiétude et dans la sécurité. De sa déclaration, l’on peut retenir que plusieurs équipes techniques ont travaillé pendant plusieurs mois pour observer cette élection qui a permis d’élire les députés de la 9e législature. Abel Yves Bassa a aussi terminé son exposé en formulant au nom de la coalition dont il est chef de mission d’observation des élections du 8 janvier dernier, un chapelet de recommandations à l’endroit des différents acteurs entrant dans le cadre des élections au Bénin. Ainsi, plusieurs propositions ont été faites au gouvernement, à la CENA, aux partis politiques, à la société civile, à la Direction Générale des Impôts(DGI), à la Cour Constitutionnelle, à l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP), aux forces de défense et de sécurité. Des recommandations pour mieux réussir les élections au Bénin en permettant à tous de participer dans la paix et dans la tranquillité. La Coalition des Organisations de la Société Civile pour les Élections et la Paix (COSCEP) est constituée de 05 organisations de la société civile. Ensemble, celles-ci travaillent pour la bonne organisation et la bonne tenue des différentes élections organisées par le Bénin. Paul HOUNKPÈ, Nicolas ASSOGBA ont respectivement représenté le parti d’opposition Force Cauris pour un Bénin Émergent, FCBE et la CENA à cet atelier bilan.

*Ulrich ZINSOU*

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!