Constitution de groupe parlementaire “Union Progressiste le Renouveau”: Aké Natondé aux commandes

0 49

Les 53 députés élus sur la liste de l’union Progressiste le Renouveau ont créé ce jour jeudi 16 février 2023 leur groupe parlementaire. Il s’agit du plus grand groupe parlementaire de la 9ème législature. Ce groupe est présidé par le député Aké Natondé. N’ouémon Domitien est le Vice président et Augustin Ahouanvoebla en est le Rapporteur.

Lire la Déclaration de constitution du groupe parlementaire « Union Progressiste le Renouveau »

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Honorables Députés à l’Assemblée Nationale
Il est une évidence des sociétés contemporaines qu’il n’existe de grands Etats, sans grand dessein politique, ni de grandes démocraties, sans grands partis politiques.
C’est convaincu de cette évidence que des hommes et des femmes dont la passion pour l’Etat n’a d’égal que leur sens de la liberté et de la justice sociale; des hommes et des femmes pour qui, la politique ne prend du sens qu’à travers la conscience de l’Etat et le devoir de rassemblement, d’union et de progrès, au service de la veuve en chacun des citoyens et de l’orphelin dans la vie de tous ; ont décidé d’engager des actions salvatrices nécessaires à l’existence et au développement de notre pays et de l’Afrique avec la création du parti politique « Union Progressiste le Renouveau » (UP le Renouveau).
Si l’Etat est une construction politique dynamique, tendue vers la garantie de la satisfaction des besoins essentiels et existentiels des citoyens et la constitution d’une source providentielle au profit de la postérité, la qualité de cette construction est tributaire de la qualité du cadre de l’offre politique qu’organise le système partisan.
Plus le cadre politique est déficient, plus l’offre politique est impertinente et incapable de satisfaire le droit inaliénable à l’épanouissement complet des individus et des groupes.
Plus le cadre politique est efficient, plus adaptée et prodigieuse est l’offre politique capable de créer les conditions sécurisées de vie.
Malheureusement, la mise en œuvre peut conséquente du système partisan issu de la démocratisation engagée en 1990, a conduit notre pays à réveiller et célébrer les différences et parfois même les oppositions historiques entre les régions et les religions, les ethnies et les villages, détruisant du coup, tout effort de réflexion, d’union et d’action collective en vue de construire le Bénin, d’édifier une nation qui se mobilise autour de nos défis majeurs de réappropriation de l’initiative historique, de dignité humaine et de justice sociale.
De même, pendant longtemps, au lieu de travailler afin de préserver ou de créer la richesse, nous avons succombé à la tentation de faire de la politique un moyen de dilapidation de nos ressources, de leur répartition et de leur distribution arbitraire et discriminatoire.
(Suivez mon regard)
Instrument organisationnel d’un tel déclin, les micro-partis politiques ne pouvaient plus recevoir l’onction sociale et politique.
Ne serait-ce que pour cette seule raison, la réforme du système partisan est salutaire et engage chacun à poursuivre la rupture d’avec nos tentations politiciennes et présenter à notre peuple des offres politiques à la hauteur de ses aspirations.
A la vérité, les membres de l’Union Progressiste le Renouveau ont été les artisans majeurs de la réforme du système partisan engagée dès la 7ème Législature, d’autant plus que leurs membres et dirigeants ont mesuré l’ampleur des dégâts provoqués par les dévoiements du multipartisme proclamé, à juste titre, à la Conférence nationale des Forces Vives de février 1990. Les élections du 8 Janvier 2023, viennent consacrer la pertinence de cette réforme.
Nous notons avec soulagement, que toute la classe politique a fini par adhérer au cadre légal régissant les élections en République du Bénin, tournant ainsi dos, à la politique d’impasse et de pourrissement naguère orchestrée et entretenue par une partie de l’opposition. Cette évolution majeure intervenue nous permet aujourd’hui de célébrer la diversité renforcée et toujours voulue par notre parti politique au sein de l’hémicycle.
Monsieur le président de l’Assemblée nationale,
Chers collègues députés,
Parce que notre démocratie ne peut se réduire à une animation folklorique, populiste, bavarde et inutilement tonitruante de la vie politique, la détermination de l’Union Progressiste le Renouveau reste entière à encourager la mise en œuvre audacieuse des réformes engagées.
Parce que la responsabilité du politique est de définir et d’assumer des choix, parfois difficiles mais nécessaires pour la satisfaction des besoins vitaux des citoyens et le rayonnement de l’Etat, l’Union Progressiste le Renouveau renouvelle et renforce son soutien au programme d’action du gouvernement et s’engage à créer, avec rigueur, compétence et sagesse, les conditions de la pérennisation des orientations stratégiques.
Car il s’agit pour nous, conformément à la vision de notre parti, de « Faire du Bénin, un pays de démocratie, de droit de l’homme, de cohésion sociale, bien gouverné et dont la prospérité économique est équitablement partagée par tous les citoyens en général et les couches vulnérables en particulier. »
C’est pour toutes ces raisons que, nous, députés, élus sur la liste de l’Union Progressiste le Renouveau au terme des élections législatives du 8 janvier 2023, avons décidé de nous constituer en un groupe parlementaire dont la dénomination est « Union Progressiste le Renouveau ».
Notre groupe parlementaire s’engage résolument à consolider les acquis démocratiques du Bénin à travers le vote de lois et le contrôle de l’action gouvernementale, qui impactent positivement le vécu quotidien de nos concitoyens.
Les députés de l’Union Progressiste le Renouveau sont prêts à travailler avec toutes les autres composantes de notre Assemblée Nationale qui partagent les mêmes idéaux pour le Bénin et ceci dans la fraternité, la convivialité et le respect mutuel.
Le groupe parlementaire « Union Progressiste le Renouveau » est composé de 53 députés. Il est présidé par l’honorable Natondé AKE et a pour vice-président, l’honorable Domitien N’OUEMOU et pour rapporteur, l’honorable Augustin AHOUANVOEBLA.

Banniere carrée

Au travail, pour le progrès,
Au travail, pour le renouveau et la justice sociale !
Vive L’Union Progressiste le Renouveau !
Vive la 9ème législature !
Vive le Bénin !!!
Fait à Porto-Novo, le 16 février 2023

Ont signé :

  1. ABIOSSE Abdou Razack Olalandou
  2. ADOMAHOU Jérémie
  3. AGBODJETE Justin
  4. AGOUA Edmond
  5. AHOUANVOEBLA Augustin
  6. AHOUMENOU S. Cécile
  7. AÏKOLE Rogatienne
  8. AKE Natondé
  9. AKITOBI Olga
  10. ALLADATIN Orden
  11. ALLOSOHOUN Richard
  12. AMADOU Djibril Labiou
  13. AMOUSSOU SOSSOU Bernard
  14. APITHY S. Jean -Claude
  15. BEHANZIN Y Edouard
  16. CHABI Goro Baké
  17. DADEGNON Alice
  18. DEGBEDJI Mahoutin Denise
  19. DJEIGO Maixent Didier Paulin
  20. DOSSOU Codjo Louis
  21. FAGBEMI Brice Dénis Sena
  22. FAGNON Kotchami Nicaise
  23. FONTON Edmonde T.
  24. GBENONCHI Gérard
  25. GUIGUI Honoré Marius
  26. HONFO Charlemagne
  27. HOUINSA Godonou David
  28. ISSA Salifou
  29. KAKPO Mahougnon
  30. KOGBLEVI Dolénix Djimèco
  31. KOUANA Eugénie
  32. KOUMAGBEAFIDE Réginald
  33. KPOCHAN Natacha
  34. LAFIA BOUBAKARI Oumarou
  35. LOKOSSOU Léopold
  36. MEHOU Afiavi Solange
  37. N’BOUKE SANTOS TAWES Borgia
  38. N’OUEMOU Domitien
  39. NOUTAÏ Tohouégnon Nestor
  40. OROU SE GUENE Yacoubou
  41. SABI MOHAMED Djamilatou
  42. SEHOUETO Lazare
  43. SEWADE Gisèle
  44. SINA OUNINGUI Bio GOUNOU
  45. SOSSOU Dakpè
  46. SOUROKOU Sabi Abel
  47. TONY GUIMBA Gniré Fatouma
  48. TOPANOU Prudent Victor
  49. TOSSOU Gladys
  50. VIDJINNAGNI C. Barthélémy
  51. VLAVONOU Louis
  52. YEMPABOU Jacques
  53. ZANNOU Viwagnon Jean Mejor

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!