Retraite de l’institution du Médiateur de la République pour le traitement des réclamations à Grand-popo: “objectif, zéro recours dans les tiroirs” selon Pascal Essou

0 80

L’institution du Médiateur de la République organise du 12 au 19 mars 2023 à Ganna Hôtel sis à Grand-popo, une retraite pour le traitement des réclamations. Au total 150 dossiers sont inscrits à l’ordre du jour de cette retraite qui va se dérouler sur 7 jours. Lesquel seront traités afin d’atteindre l’objectif “zéro recours dans les tiroirs” à en croire le Médiateur de la République Pascal Essou. Pour la représentante résident Adjointe de l’Usaid Abigail Slenski, “la retraite qui démarre aujourd’hui s’inscrit dans la continuité de la bonne collaboration entre l’Usaid et l’institution du Médiateur de la République. Cette retraite traduit la volonté de l’institution du Médiateur d’accélérer le processus de gestion des recours”. Cette activité qui a donc reçu le soutien du gouvernement américain a travers l’Usaid sera aussi l’occasion pour former les 20 agents de l’institution du Médiateur de la République chargés du traitement des recours sur comment traiter de façon rapide les recours adressées à l’institution par les administrés. “Certains cadres ont été identifiés, mobilisés, pour suivre une formation théorique accélérée suivie de la phase pratique de traitement des dossiers” a précisé Pascal Essou dans son discours d’ouverture de cette retraite hier lundi 13 mars 2023. Il ajoute: “le premier module de formation vise à renforcer les capacités des participants sur des techniques et méthodes de rédaction rapide des accusés de réception et des demandes d’intervention. Quant-au deuxième module, il est relatif à la présentation et l’utilisation du système intégré de gestion des réclamations qui est une plateforme conçue par l’institution du Médiateur de la République et dont les fonctionnalités ont été récemment mises à jour pour une gestion plus rationnelle et moderne des recours”. Ainsi donc, pendant 7 jours l’institution du Médiateur de la République va s’atteler à relever le défi du traitement de tous les 150 dossiers inscrits à l’ordre du jour de cette retraite. “C’est à cette seule condition que nous pouvons continuer à mériter la confiance de nos concitoyens requérants d’une part et d’autres part de nos partenaires, spécialement l’Usaid que je remercie non seulement pour avoir contribué au financement des audiences foraines mais aussi pour avoir accepté de financer la présente retraite qui en constitue un prolongement” a souligné Pascal Essou.

Banniere carrée

A.A.T

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!