Pour avoir reçu le chef d’Al-Qaida sur ses antennes : la chaîne France 24 suspendue au Burkina Faso

0 63

La chaîne de télévision française France 24 est suspendue au Burkina Faso. Le gouvernement de transition dans un communiqué a annoncé la suspension sine die de la diffusion des programmes de France 24 sur tout le territoire national du Burkina.

Dans le communiqué ci dessous, le gouvernement a fait savoir que cette décision a été prise après avoir découvert il y a deux semaines en arrière une interview du « Chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (#AQMI) ». L’interview a été diffusée sur les antennes de France 24, du groupe France Médias Monde.

« En ouvrant ses antennes au premier responsable d’AQMI, France 24 ne fait pas seulement office d’agence de communication pour ces terroristes, pire il offre un espace de légitimation des actions terroristes et des discours de haine véhiculés pour assouvir les visées maléfiques de cette organisation sur le Burkina Faso » s’est fustigé le gouvernement.

Banniere carrée

En décembre dernier, il faut rappeler que le gouvernement du Burkina Faso avait déjà pris la décision de suspendre immédiatement et jusqu’à nouvel ordre la diffusion des programmes de RFI. Il lui était reproché en particulier d’avoir relayé un “message d’intimidation” attribué à un “chef terroriste”.

Ulrich ZINSOU

Ci joint le communiqué du gouvernement de transition

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!