Après sa visite aux victimes : le Ministre de la Défense nationale se rend sur le site de l’explosion à l’École des officiers de Toffo

0 71

Suite à la visite qu’il a effectué au Centre National Universitaire Hubert Maga, pour visiter les victimes, de l’accident pyrotechnique de l’école nationale des officiers de Toffo, le ministre de la Défense nationale était sur le site de l’école. Pour l’occasion était en compagnie du Chef d’État-Major Général des Forces Armées Béninoises Général Fructueux Gbaguidi.

À l’École Nationale des Officiers deToffo (ENO), les dégâts matériels causés par l’incendie sont énormes. C’est le même constat qu’Alain Fortunet NOUATIN et Fructueux GBAGUIDI ont fait lors de leur descente ce mardi 02 mai 2023. L’école des Officiers a subi plusieurs dégâts matériels selon le constat fait sur place par les autorités.

Banniere carrée

En effet, après l’explosion il a été mis en place une équipe technique du Centre de perfectionnement aux actions post conflituelles de déminage et de dépollution. Cette équipe mise sur pied selon les dernières nouvelles a interdit l’accès au lieu du drame pour les populations et aux personnes curieuses qui se rendent sur le site encore encore encore dangereux pour le moment. De même, cette équipe s’attèle pour voir s’il y a encore dans l’école de potentiels objets dangereux et explosifs.

Le ministre Fortunet Alain NOUATIN et le Général GBAGUIDI ont visité tous les coins et recoins du site afin de constater de près les dégâts. Ils ont parcouru de bâtiment en bâtiment où le constat est le même. L’explosion a touché le logement des membres d’encadrement, le poste de commandement, le réfectoire l’ordinaire, et plusieurs autres bâtiments. Sur les lieux l’on trouvait encore parterre des feuilles d’arbres brûlées et d’autres dégâts remarquables. Le ministre lors de son intervention a rassuré l’opinion publique que les 10 officiers touchés dont les 4 qui sont dans un état grave sont pris en charge. À son tour, le Chef d’État-Major Général des Forces Armées Béninoise a fait savoir qu’il est diligenté “une commission d’enquête composée de spécialistes d’armement et d’officiers de Police judiciaire pour déterminer les causes réelles de cet accident technique. Les populations sont invitées à plus de vigilance.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!