Projet Pipeline Niger-Bénin : une déviation du tracé des tuyaux réalisée pour sauvegarder la forêt classée de Sakété

0 60

La forêt classée de Sakété dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Pipeline Niger-Bénin sera désormais préservée. Pour ne pas la détruire, une réalisation de déviation du tracé des tuyaux est désormais faite par les autorités en charge des travaux. Une initiative appréciée par les élus locaux de la commune.

Banniere carrée

Face aux professionnels des médias ce lundi, 08 mai 2023, les élus locaux et les populations sont contents de la décision des autorités et de l’entreprise chargée des travaux de construction. Celle de trouver un contournement et ne plus détruire la forêt classée de Saleté en raison de sa sacralité et son importance pour l’environnement en général. Pour Rock Gbedjinon, ingénieur en protection de l’environnement, environnement de Wapco, il est vraiment important de protéger la forêt classée de Sakété car elle regorge de presque toutes les essences endémiques au Bénin, des espèces généralement en voie de disparition. Il fait observer que l’ancien tracé s’étend sur 2450 mètres alors que le contournement (nouveau tracé des tuyaux) s’étend sur 2760 mètres. Dans son intervention, le Directeur général des hydrocarbures et autres combustibles fossiles, Achille Hodéhou Adjeniya est revenu sur les missions du projet Pipeline Niger-Benin. “Le projet de construction d’un pipeline permettra de transporter du pétrole brut produit au Niger sur une distance de 1200 kilomètres du territoire nigérien et 675 kilomètres du territoire béninois” déclare le directeur avant de faire savoir qu’il s’étend jusqu’à Sèmè où sera implantée la station terminale. Avant le démarrage des travaux, une étude d’impact environnemental et social en vue d’identifier les enjeux environnementaux dont la protection de la forêt classée de Sakété a été recommandé par le gouvernement en place. Par conséquent, un contournement sur 2760 mètres avec une emprise de 10 mètres soit 5 mètres de part et d’autre est fait. “La forêt de Sakété s’étend sur 60 hectares. Elle est devenue forêt sacrée depuis 1946. On y trouve de de rares espèces forestières”. Le Directeur général de l’Abe, François-Corneille Kedowide trouve utile les études réalisées avant le contournement. Il explique que le projet fait l’objet d’un suivi régulier afin de préserver l’environnement, la nature. La déviation du tracé des tuyaux du pipeline Niger-Bénin permettra donc de conserver les cette réserve forestière pour le bon être de la nature et de tous.

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!