Administration publique: des retraités à chasser du personnel de l’État

0 95

Dans les couloirs de l’administration publique béninoise, il existe une classe de travailleurs estampillés : mon séjour professionnel a expiré. Il ne s’agit ni plus ni moins que des agents de l’État qui remplissent les conditions pour une admission à la retraite. Seulement, ces retraités s’accrochent et sont maintenus aux postes par leurs supérieurs hiérarchiques. Dans les ministères, ils sont nombreux à trainer encore le pas, à occuper les fauteuils et, on peut se l’imaginer, à se donner à des parties de causeries. C’est bien entendu l’occupation principale des vieux d’un certain âge ou des retraités. Bonjour donc la contre-productivité et des pertes pour l’État. Récemment pour tirer la sonnette d’alarme et mettre un terme à cette pagaille organisée et cautionnée, la ministre du Travail et de la Fonction publique Mathys Adidjatou a saisi certains de ses collègues. Ce maintien au poste contrevient logiquement aux « nouvelles modalités de mise à la retraite et de liquidation automatique de la pension de retraite, mais également aux dispositions du code des pensions notamment la loi n°2005-24 du 8 septembre 2005 modifiant et complétant la loi n°86-014 du 26 septembre 1986 », lit-on dans un courrier de la ministre du Travail et de la Fonction publique, Mathys Adidjatou. Si la patronne des agents de l’État a entrepris cette opération-purge, votre quotidien Le Potentiel, fidèle à ses habitudes d’investigation, a aussi engagé un travail de fouille. Nos équipes sont à pied d’œuvre pour constituer une liste exhaustive des retraités maintenus aux postes dans chaque ministère, dans chaque direction et autres sociétés et établissements relevant de l’État. Il y en a qui se cachent derrière de prétendues nominations en Conseil des ministres. Ici encore, la ministre du Travail a été claire. Les agents nommés en conseil des ministres devront être confirmés par ledit conseil après leur admission à la retraite, pour continuer à exercer leurs fonctions. Quoi qu’il advienne, le travail d’investigation du département Enquête et investigation de votre journal permettra, dans nos prochaines publications, de publier la liste de ces retraités tapis encore dans les locaux de l’administration publique.

Banniere carrée

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!