Pour avoir conduit avec efficacité le projet ADAPAMI : le Consortium Alafia rend hommage à Maurille M. Couthon

0 176

Le Consortium Alafia a organisé le jeudi 8 juin dernier à la salle des fêtes Magestic de Cadjèhoun, une cérémonie d’hommage et de distinction en l’honneur du directeur général du Projet d’Appui au Développement, à la Professionnalisation et à l’Assainissement de la Microfinance au Bénin (Adapami), Maurille Maurice Couthon. C’était l’occasion pour les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) bénéficiaires et les partenaires, de témoigner leur reconnaissance à ce dernier.

Remise de tableaux de distinction, témoignages de diverses autorités et partenaires. Voilà les moments forts de la cérémonie d’hommage et de distinction organisée le jeudi dernier en l’honneur de Maurille Maurice Couthon, directeur général du Projet d’Appui au Développement, à la Professionnalisation et à l’Assainissement de la Microfinance au Bénin (Adapami). Elle a été initiée par le Consortium Alafia pour saluer les mérites d’un homme d’une qualité exceptionnelle.
Dans son discours de bienvenue, Ignace Dovi, organisateur en chef de l’évènement a reconnu et salué la qualité de l’appui reçu par les Systèmes Financiers Décentralisés (SFD), du projet Adapami qui s’est achevé il y a quelques mois. En revenant sur les valeurs de la cheville ouvrière dudit projet, le directeur général du Fonds National de la Microfinance (Fnm), Louis Biao a fait savoir que Maurille Couthon a les caractéristiques d’un homme qui a la capacité de vivre dans n’importe quelle condition. « Il sait traverser l’ensemble des saisons. Il a cette capacité d’allier rigueur, simplicité et douceur » a témoigné ce dernier.
Le directeur général de l’Association Nationale des Systèmes Financiers Décentralisés (Ansfd) a saisi l’occasion pour remercier et féliciter l’heureux de ce jeudi soir, pour ce qu’il a fait pour le secteur de la microfinance au Bénin. Il dit avoir noté le pragmatisme, le sérieux, de l’humilité et l’ouverture d’esprit de l’homme.
Au nom de la coopération canadienne, croire Chloé Simard a remercié Maurille Couthon, pour son investissement personnel, son expertise, son professionnalisme et l’énorme contribution aux résultats de la coopération canadienne au Bénin.

Une expertise nationale célébrée

Banniere carrée

Au cours de la cérémonie, Gilles da Costa, Conseiller Technique à la Microfinance, représentant la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance, s’est exprimé en ces termes : « Il est à l’écoute des préoccupations et des besoins de ses partenaires. Grâce à l’équipe et au leadership du directeur, Adapami a eu des résultats directs et indirects. Non seulement on a conçu un programme bien structuré, mais on a eu la chance qu’il soit conduit par de l’expertise nationale. Grâce à Maurille M. Couthon, on a eu la chance de montrer que l’expertise nationale peut conduire un programme à bon port de façon efficace, efficiente ».
En prenant la parole après la série de témoignages, le Dg/Adapami a dédié cette cérémonie d’hommage à Développement International Desjardins (DID), à tous ceux qui ont eu l’occasion de faire cette aventure avec lui, à tous les partenaires qui ont collaboré. « Je prends avec humilité, beaucoup de modestie cette surprise. Je ne savais pas que quelque chose d’aussi grandiose était en préparation. Je voudrais nous encourager et vous demander de nous mobiliser pour faire du secteur de la microfinance du Bénin, le secteur le plus dynamique dans la sous-région », a-t-il laissé entendre.

Démarré en 2017, le Projet ADAPAMI a dans son exécution, apporté une contribution efficace au rayonnement du secteur de la microfinance au Bénin, surtout grâce à Maurille Maurice Couthon et toute son équipe.
Précisions que l’évènement a été agrémenté par des prestations artistiques.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!