Santé publique : le trachome n’est plus une menace au Bénin

0 67

Le 13 avril 2023, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) a validé l’élimination du trachome. L’élimination de cette maladie au Bénin a été célébrée le mardi 13 juin 2023 au cours d’une cérémonie tenue au Palais des Congrès à Cotonou. Un événement déroulé sous l’égide du Ministre de la santé professeur Benjamin Hounkpatin et de la représentante résidente de l’Oms au Bénin Dr Tania Bissouma-Ledjou et d’un parterre d’acteurs et partenaires du système sanitaire du Bénin.

Banniere carrée

Le Bénin fait désormais partie du cercle des pays qui ont pu éliminer le trachome, première cause de cécité dans le monde. La notification a été parvenue au pays en avril dernier. Cette décision fait du Bénin, le cinquième de la région africaine de l’Oms, à franchir cette étape importante dans la lutte contre les Maladies tropicales négligées à la suite du Ghana, de la Gambie, du Togo et du Malawi. Au niveau mondial, le Bénin rejoint les 15 autres pays qui ont été reconnus par l’Oms pour avoir éliminé le trachome en tant que problème de santé publique. Lors de la cérémonie qui a consacré la célébration de l’élimination de cette maladie, le Président du comité des experts professeur Soulé Alamou, est revenu sur le parcours de l’élimination du trachome au Bénin. A l’entendre, cette élimination a été la résultante des actions bien structurées de plusieurs acteurs. Dans son mot, la représentante résidente par intérim de l’Oms au Bénin Dr Tania Bissouma-Ledjou a présenté ses vives félicitations au Bénin qui vient de se hisser au rang des pays ayant éliminé trois maladies tropicales négligées. Ce résultat, pour elle, témoignage de l’engagement exceptionnel du Bénin dans la prévention et le traitement du trachome. A ses dires, ce succès, ne doit pas être considéré comme un point final dans la lutte, mais plutôt comme un départ pour redoubler d’effort dans la surveillance. Elle a, pour finir, réitéré la disponibilité de l’Oms à toujours soutenir le Bénin dans la lutte contre les maladies tropicales négligées et dans sa politique de santé. A son tour, le Ministre de la santé, Professeur Benjamin Hounkpatin a indiqué que l’élimination du trachome en tant que problème de santé publique a été accélérée par des changements organisationnels clés. A l’entendre, depuis 2016, les interventions d’élimination du trachome ont été intégrées à celles mises en œuvre contre les autres maladies tropicales négligées, sous l’égide du Programme national de lutte contre les maladies transmissibles. Cette élimination a été stimulée par une collaboration intersectorielle croissante entre les différents ministères et une collaboration plus étroite entre les partenaires tels que l’Oms et les organisations non gouvernementales internationales concernées. « Le Bénin a été certifié exempt de la transmission de la dracunculose en 2009. Il a été également validé pour l’élimination de la forme gambiense de la trypanosomiase humaine africaine en 2021 », a ajouté le Ministre qui précise que cette victoire de l’élimination du trachome sera célébrée également à Parakou et à Natitingou.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!