Session normale du BEPC 2023 dans le Mono: le préfet Milohin lance la phase écrite à Agamè

0 92

Les candidats au brevet d’étude du premier cycle (Bepc) ont démarré la phase écrite de la session normale au titre de l’année 2023. Au nombre de 5.974 candidats, ils défendront les couleurs du département du Mono. Au lancement officiel ce lundi 12 juin au centre de composition du CEG 1 d’Agamè, le préfet du département du Mono, Dêdêgnon Bienvenu Milohin, à ses côtés Carlos Emery Atoun (Ddestfp-Mono) et Gervais Hounkpè Houénou, a convié les candidats à la sérénité et à la concentration afin de garder allumée la flamme de l’excellence.

« Le message c’est d’abord les encourager, les inviter à la vigilance, au calme et à la sérénité et les rassurer. Le Mono se veut un pôle d’excellence et nous leur avons rappelé cette ambition et nous leur avons dit que ça ne peut pas se réaliser sans leurs efforts », a insisté le préfet Milohin. « Dans l’ensemble, tout se passe très bien ici à Agamè et c’est le moment pour moi de féliciter tous les acteurs qui se sont donné la main pour que tout ce passe bien dans le département. Depuis quelques années beaucoup de réformes ont été introduites dans tous les secteurs et le sous secteur des enseignements secondaires, technique et de la formation professionnelle n’est pas resté en marge et donc l’État continue de jouer sa partition. Vous avez déjà que les nouveaux directeurs départementaux qui ont été positionnés par appel à candidature, c’est déjà un signe que l’excellence reste de mise afin que les méritants puissent conduire de bout en bout ce secteur qui mérite réellement de renverser la courbe que nous avons observée depuis ce temps, autrement, former les jeunes à l’enseignement technique et professionnel pour une auto prise en charge au lieu de les déverser sur le marché de l’emploi sans grande qualification » a ajouté Dêdêgnon Bienvenu Milohin. « Au CEG1 Agamè où a lieu le lancement officiel départemental, 373 dont 150 filles composent dans 12 salles de classe.

Banniere carrée

Les candidats à besoins spécifiques au nombre de 3 composent au centre de Siloé à Djanglanmey » a précisé Carlors Emery Atoun Ddestfp-Mono. Dr Gervais HOUNKPE Houénou, maire de la commune de Lokossa, confie les candidats à la providence. « Nous sommes dans un l’un des centres de composition de Lokossa. Lokossa a été la vedette en donnant assez de meilleurs résultats aux différents examens par le passé, nous espérons cette année, avec la contribution de la commune de Lokossa, nous retrouver encore au devant de la scène nationale puisque depuis 2 ans environ, la mairie accompagne toutes les classes d’examen dans l’organisation des séances de travaux dirigés », a-t-il souligné.

J’ai vu que l’organisation est parfaite et les candidats sont au point , aucun absent, même aux surveillants de salle et les choses vont bon train . Je veux que le Mono soit premier du Bénin Pour Zola Azonhoubon, président de la fédération départementale des associations des parents d’élèves du Mono qui souhaite que son département soit premier au Bénin, l’organisation est parfaite et les candidats et les surveillants de salle sont présents pour le bon déroulement de la composition.

A. A

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!