Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse : le Programme « Église Verte » prend corps à Allada

0 62

La communauté internationale a célébré ce samedi 17 juin 2023 la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse. Pour marquer l’événement, l’archidiocèse de Cotonou a initié en collaboration avec de certaines ONG une campagne de mise en terre de plants dans les différents domaines de l’Église catholique au Bénin avec l’accompagnement du Ministère du Cadre de Vie et du Transport chargé du Développement Durable. C’est ainsi que 550 plants dont 300 Tecks, 200 Melinas et Caya puis 50 eucalyptus ont été plantés au Vicariat d’Allada. À en croire le Curé d’Allada Edgard Oswald Déguénon représentant Monseigneur l’archevêque de Cotonou, c’est pour répondre à l’appel du souverain pontife, le Pape François qui invite tous à poser des actions nobles et concrètes en vue de la sauvegarde de la terre et la protection de l’environnement, à travers le Programme Église Verte, que cette activité a été initiée. « Ce programme qui tient personnellement à cœur à Monseigneur l’archevêque, vise fondamentalement à faire du Diocèse de Cotonou une église verte et à nous engager résolument dans la grande mobilisation mondiale pour la préservation de la biodiversité, la protection effective de l’environnement et la lutte contre la désertification et les changements climatiques dans l’unique but de laisser aux générations futures un monde, un écosystème meilleur », a souligné le Père Edgard Oswald Déguénon. À sa suite, la Capitaine Nadinath Touré, Représentante de l’administration forestière, Session communale d’Allada a rappelé le thème retenu pour l’édition 2023 de la Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse : « Les droits fonciers des femmes ». Selon elle, les femmes jouent un rôle Vital dans la santé des terres, mais elles n’en ont souvent pas le contrôle. Elles se heurtent à des obstacles majeurs pour garantir leur droit foncier. « Cette célébration, placée sous le slogan Femme, sa terre, ses droits, enverra un message fort : investir dans l’égalité d’accès des femmes à la terre et au bien qui lui sont liés, c’est investir directement dans l’avenir de l’humanité », a souligné Nadinath Touré. Pour sa part, le Directeur Départemental du Cadre de Vie et du Transport chargé du Développement Durable, représentant le ministre José Tonato est revenu sur l’importance de la lutte contre la désertification et la sécheresse avant de convier tout le monde à planter pour la cause noble. Ayant contribué à la mise en œuvre de cette initiative, les ONG Chaque Enfant a Droit à la Vie (CEDV), Graine de vie, UPE et AMCHAT, par la voix de leur représentante, ont salué le projet qui selon cette dernière coïncide avec leur vision de voir le Bénin vert. « C’est un noble projet qui va durer cinq ans et vise à reboiser les domaines catholiques dans tout le Bénin. Nous avons accompagné ce projet en plants que nous donnons. Ici, il y a de Terminalia superba, du teck, de caïlcédrat, de l’eucalyptus pour verdir ce grand domaine de six Ha. Nous invitons le peuple béninois à emboîter le pas à l’archidiocèse de Cotonou en plantant des arbres », a précisé Rolande Houedanou, Secrétaire générale de l’ONG CEDV.

Banniere carrée

L.T

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!