Situation socio-politique au Niger : la Csa-Bénin invite les protagonistes de cette crise à la retenue

0 66

Le dégel de la situation socio-politique qui prévaut au Niger  depuis le  26 juillet 2023 préoccupe la  Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin ( CSA-BENIN ). Dans une déclaration qu’elle a rendue publique le mardi 15 août 2023, et signée de son Secrétaire général Anselme Amoussou, elle condamne les coups d’État en Afrique et invite les protagonistes de cette crise du Niger à la retenue et à la prise de décisions dans l’intérêt supérieur du peuple du Niger, de l’Afrique et de l’humanité toute entière. Lire la déclaration 

DÉCLARATION DE LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS AUTONOMES DU BÉNIN (CSA-BENIN) SUR LA SITUATION SOCIO-POLITIQUE DU NIGER

Depuis le 26 juillet 2023, La Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin ( CSA-BENIN ) suit de très près et avec une attention soutenue, le développement de la crise qui secoue le Niger, un pays voisin, frère et ami.

La CSA-BENIN condamne  les coups d’États en Afrique et préconise plutôt la conquête du pouvoir politique par la  voie démocratique, en l’occurrence, celle des urnes. Elle dénonce particulièrement le coup de force intervenu au Niger le 26 juillet 2023, s’indigne contre les conditions de détention du Président Mohamed BAZOUM et celles de sa famille, et exige  des Militaires au pouvoir leur libération sans délai.

En tout état de cause, la CSA BÉNIN estime que la démocratie en Afrique doit continuer par prévaloir dans nos États pour offrir et garantir un bien être inclusif  aux populations en général et aux travailleurs en particulier.

Citoyennes et Citoyens  du Niger,

Travailleuses et travailleurs  du Niger,

Centrales et Confédérations sœurs, toutes tendances confondues, du Niger.

Brave peuple du Niger.

Banniere carrée

Dans le contexte socio-politique actuel de votre pays, la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA-BENIN ) vous apporte son soutien indéfectible et vous rassure de ses bons vœux pour une résolution rapide de la crise.

Autant la CSA-BENIN trouve inadmissible la mauvaise gestion politique, économique et sociale de nos États africains par les hommes politiques, autant elle condamne la prise du pouvoir par les armes.

C’est dans cette perspective que la CSA-BENIN invite les forces armées nigériennes à prendre de la hauteur par rapport à la situation actuelle du Niger et à faire preuve de patriotisme, de culture de paix, de dialogue en œuvrant pour un retour pacifique, au plus tôt, du pouvoir politique aux civils.

Après analyse des décisions issues des différents sommets de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), surtout celle relative au recours à la force militaire pour le retour à l’ordre constitutionnel au Niger,  la CSA BÉNIN élève une vive protestation contre cette option de la CEDEAO et exige la levée, sans délai, des sanctions économiques, financières et autres prises contre le Niger.

La CSA-BENIN propose plutôt la voie diplomatique et celle du dialogue pour la résolution de la crise au Niger ; car, pense-t-elle, la guerre est toujours nuisible aux laborieuses et paisibles populations voire l’humanité dans les États où elle est déclenchée ; elle détruit tout sur son passage.

Consciente de ce désastre, la CSA-BÉNIN invite les protagonistes de cette crise du Niger à la retenue et à la prise de décisions dans l’intérêt supérieur du peuple du Niger, de l’Afrique et de l’humanité toute entière.

*La paix ! Rien que la paix au Niger !*

Fait à Cotonou, le  15 août 2023

Pour le BEN/CSA-BÉNIN,

Le Secrétaire Général
Anselme Coovi AMOUSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!