Après près de 2 mois de coup d’État au Niger : Mohamed Bazoum saisit la justice ouest-africaine pour sa libération

0 85

Mohamed Bazoum renversé compte rétablir l’ordre constitutionnel peu après deux (02) où il est renversé au pouvoir. Le président déchu a saisi la justice ouest-africaine pour obtenir sa libération et le rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Banniere carrée

Toujours en séquestration après être renversé du pouvoir, Mohamed Bazoum se remet à la justice pour sa défense. Une requête a été déposée à la Cour de justice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) le 18 septembre dernier pour “arrestation arbitraire” et ” violation de la liberté d’aller et venir” du président Mohamed Bazoum. Le document porté à la justice évoque aussi l’arrestation de la femme de Bazoum et de son fils Salem dans les conditions contraire aux droits humains. Selon son avocat Maître Seydou Diagne, au vu de la violation des droits politiques, il est demandé que l’Etat du Niger soit condamné au rétablissement immédiat de l’ordre constitutionnel par la remise du pouvoir au président Bazoum qui doit continuer de l’exercer jusqu’à la fin de son mandat le 2 avril 2026.
L’avocat de Bazoum espère obtenir une condamnation de l’Etat du Niger par une décision de justice. Car pour lui les militaires doivent se plier à la décision finale de la cour de justice de l’organisation est la principale juridiction de la Cedeao

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!