Impliqué dans le dernier Coup État manqué au Burkina Faso : un commandant meurt lors de son interpellation. Les faits

0 106

Accusé d’être l’un des cerveaux du dernier Coup d’État manqué au Burkina Faso, le commandant Ismaël Tohobougou est mort lors de son interpellation. D’après un communiqué du Parquet militaire relayé ce dimanche 8 octobre 2023 par Radio Télévision du Burkina, il n’a pas voulu se livrer à la justice malgré les convocations qui lui ont été envoyées. Selon le communiqué ci-dessous, le Procureur a donc décerné contre lui un mandat d’arrêt international. Après plusieurs jours de recherches et retrouvé, le fugitif a ouvert selon le communiqué le feu sur les forces de l’ordre. Les réponses de ces dernières n’ont pas été avantageuses au feu commandant qui a reçu aussi une balle.

Banniere carrée

Communiqué du paquet militaire du Burkina Faso

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!