3 mois après le coup d’État au Niger : les militaires désignent le Togo comme médiateur

0 391

Le Togo peut jouer la médiation dans la crise politique du Niger. Le pays est choisi comme médiateur pour dénouer la crise avec la CEDEAO et la communauté internationale. Le ministre nigérien de la Défense, le général Salifou Moby était en visite au Togo début semaine

« Nous avons demandé au président de la République du Togo d’être un médiateur, de faciliter ce dialogue avec nos divers partenaires », déclaré le ministre à la sortie de sa visite chez Faure Gnassingbé. . À l’en croire, le Niger n’a jamais des frontières à ses voisins. Le pays reste ouvert et compte aller à la table de négociation avec les autres pays de la sous région. Le général Mody a dénoncé ces sanctions « cyniques », et remercié le Togo d’avoir continué à parler avec le régime militaire après le coup d’Etat, contrairement à bien d’autres pays.

Banniere carrée

Robert Dussey, le ministre togolais des Affaires étrangères quant à lui a indiqué que son pays était prêt à « aider en tant que facilitateur » au dialogue entre le Niger et la communauté internationale. Il se réjouit de la désignation du Togo comme médiateur devant les grandes puissances. Depuis la déchéance de Mohamed Bazoum le 26 juillet dernier, la CEDEAO a imposé des sanctions stricte au militaire au pouvoir. La fermeture des frontières, et l’augmentation du prix des produits créent des insurrections. La junte au pouvoir est probablement dans une optique de négociation.

Médard CLOBECHI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!