Forum sur le financement du secteur postal en Afrique : L’UPU dans une dynamique d’adaptation, d’innovation et de révolution

0 220

72 heures de travaux pour repenser ce secteur crucial dans les économies

Azalaï Hôtel de la plage de Cotonou accueille depuis ce mardi 21 novembre 2023, le Forum sur le financement du secteur postal en Afrique. C’est une initiative de l’Union Postale Universelle (UPU) en collaboration avec La Poste du Bénin et le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Coopération. La cérémonie officielle de lancement de ces trois (3) jours d’activités a réuni une centaine de délégués, et d’experts venus de trente-huit (38) pays, autour des obstacles pour l’émergence du secteur postal et ses opportunités dans un monde en pleine révolution.

Face au rôle important que joue La Poste dans le développement économique et social des pays africains, il est aujourd’hui impératif de réfléchir pour adapter le secteur aux nouveaux défis liés au commerce international, à l’accès aux financements et à la digitalisation. La concurrence installée par les outils technologiques modernes de communication par exemple et l’obligation pour les Postes de satisfaire aux besoins des populations en répondant avec efficacité aux obligations du Service Postal Universel appellent aujourd’hui à trouver un creuset régional comme celui-ci pour échanger sur ces nouveaux défis et trouver ensemble des solutions concrètes pour favoriser des financements au profit des unités Postales des pays africains.

C’est au nom de cela que pendant ces trois (3) jours, les soixante-dix (70) participants venus de trente-huit (38) pays mûrissent les réflexions autour du thème «Financement du secteur postal en Afrique – Entre obstacles et opportunités».

Dans son allocution, la Directrice Générale de La Poste du Bénin a remercié le gouvernement du Président Patrice Talon et son ministre de tutelle Romuald Wadagni pour avoir accepté que le Bénin abrite ce grand rendez-vous. Selon elle, les enjeux liés à la technologie, la formation, la compétitivité sur le marché régional, la numérisation des communications sont entre autres les enjeux qui sont liés aujourd’hui au secteur postal. Face à ces enjeux, naturellement l’organisation de ce forum à objectifs spécifiques, innovants et dont les résolutions seront profitables à tous les pays participants.

«L’Afrique, continent en pleine croissance économique et démographique, fait face à des défis et des opportunités uniques dans tous les secteurs d’activités. Le secteur Postal n’échappe pas à cette tendance en ce sens qu’il joue le rôle essentiel dans la connectivité des régions éloignées, des communautés mal desservies, facilitant ainsi le commerce, le transport de biens et services et la distribution de courriers, colis et marchandises. Cependant, de nombreux pays africains sont confrontés à de nombreuses contraintes financières qui entravent le développement et l’amélioration de leurs services postaux», a lancé Judith Glidja, DG de La Poste du Bénin.

Alors, c’est dans un souci de favoriser la compréhension des enjeux liés au financement du secteur postal en Afrique et d’explorer les différentes sources de financement disponibles pour soutenir le développement postal en Afrique que ce forum de trois jours voit le jour.

Banniere carrée

D’après elle, au cours de ces 72 heures, il sera question d’analyser les besoins de financement du secteur postal en Afrique, mieux comprendre les mécanismes de financement des gouvernements et des autres bailleurs de fonds, ressortir les opportunités de partenariat public-privé pour le financement postal et bien d’autres.

«Ces trois jours de rencontre et d’échanges représentent une occasion unique. Je nourris le fervent espoir que de nos discussions émergeront des résolutions utiles, pertinentes, des stratégies innovantes et des partenariats solides qui façonneront l’avenir du secteur postal en Afrique», a-t-elle conclu.

Face à cette série d’exigences, d’objectifs et de visions pour un secteur postal plus dynamique et au service des populations africaines, l’Union Postale Universelle (UPU) sait profiter de ces occasions de rencontre et de discussion.

À cet effet, ce forum sur le financement du secteur postal en Afrique est, selon l’Expert Régional de l’UPU pour l’Afrique de l’Ouest, Eric Contayon important et «tient beaucoup à l’UPU parce que tout le monde sait qu’aujourd’hui le secteur postal est un peu négligé, on n’y croit plus. On se demande, c’est quoi La Poste, dans les discussions, vous entendez, est-ce que La Poste existe, à quoi ça sert. Bien entendu, le secteur postal existe et est encore bien plus dynamique», a rassuré l’expert avant d’ajouter que «Ce forum, c’est surtout pour accompagner ces opérateurs pour voir comment ils peuvent profiter de toutes les possibilités de financement qui existent. Ce forum, pendant ces trois jours, les spécialistes du secteur postal, les spécialistes de la finance peuvent se parler et peuvent voir dans quelle mesure il peut avoir des partenariats, que ces financiers puissent mieux connaître le secteur postal et voir les possibilités d’investissement qui existent ».

Le secteur postal : l’une des priorités du gouvernement du président Talon

En prenant la parole au nom du ministre de l’Économie et des Finances, ministre d’État, Romuald Wadagni au cours de ce forum, le Secrétaire Général du Ministère, Alban Bienvenu Bessan a exprimé une nouvelle fois l’engagement du Bénin pour un secteur postal innovant, dynamique et au service des populations.

À l’en croire, la Poste a aujourd’hui besoin d’un investissement massif pour continuer de servir les populations et d’être la voix de ceux qui sont loin. «Au cours des trois prochains jours, vous aurez l’opportunité d’examiner de près les défis et les opportunités liées au financement du secteur postal, d’explorer des modèles innovants, des partenariats public-privé et des approches qui peuvent garantir la modernisation tout en respectant les principes du service universel», dira le SG. Pour le compte de ces travaux qui prendront fin le 23 novembre prochain, il est prévu sept (7) panels avec une multitude d’experts venus de 38 pays. Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!