Infrastructures numériques et cybersécurité en Afrique de l’Ouest : la problématique au cœur d’une conférence à Cotonou

0 491

La transformation numérique de l’Afrique est au cœur d’une conférence ouest-africaine à Cotonou. Le top des travaux de cette grande rencontre a été donné ce mardi 28 novembre 2023 à l’hôtel Golden Tulip le Diplomate de Cotonou.

Banniere carrée

Organisée par Carnégie Mellon University en partenariat avec le Ministère du Numérique et de la Digitalisation, cette conférence prévue pour durer deux jours vise à motiver le besoin de diversité et d’inclusion dans la recherche et la pratique liée aux infrastructures numériques en Afrique. Les participants proviennent de plusieurs pays, mais partagent une vision : la transformation numérique de l’Afrique. Et pour mener le débat sur la question, ils ont choisi le Bénin comme cadre. Le Bénin parce que selon l’enseignant-chercheur de Carnégie Mellon University, Assane Gueye, « Très avancé en termes de digitalisation des services publics » et ayant une vraie stratégie nationale sur tout ce qui est ressources technologiques, est en position de faire école en Afrique. Le statut des participants à cette conférence en est une illustration parfaite. On compte parmi eux, des chercheurs et professeurs certifiés issus des universités internationales, des agences de développement et de promotion du numérique, des entreprises spécialisées dans les services du numérique, des fournisseurs d’accès internet, des opérateurs de téléphonie mobile et la liste n’est pas exhaustive.
Les questions phares autour desquelles les débats seront centrés au cours de ce grand rendez-vous du numérique, sont entre autres : l’impact des technologies d’IA telles que l’IA générative sur la transformation des moyens dont usent les gouvernements et les citoyens pour s’engager dans l’espace numérique ; l’impact de la numérisation des économies africaines sur le paysage de la cybersécurité des citoyens et enfin comment garantir que le passage à l’infrastructure numérique fasse progresser les objectifs d’équité des genres entre les Nations Unies et d’autres organisations internationales. Plusieurs panels de haut niveau seront animés à cet effet. Le premier panel qui a ouvert le bal pour le compte du premier jour de cette conférence internationale a eu pour thème : « Infrastructures publiques digitales ». Abdou Karim Diallo, Serge Adjovi, Emmanuel Kissa et Hermann Lans, Directeur de la stratégie, de la transformation et de la qualité, ont été appelés à débattre de la thématique. Ce panel a permis d’exposer les avancées en matière d’infrastructure dans leurs pays respectifs et les défis auxquels le pays reste confronté.
La conférence ouest-africaine sur les infrastructures numériques et la cybersécurité prend fin ce 29 novembre.

L.T.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!