Journée internationale des droits de l’enfant : des plaidoyers formulés à l’endroit de la représentation nationale

0 369

Dans le cadre de l’édition 2023 de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant au Bénin, la représentation résidente du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), a initié une rencontre entre le Premier Vice-Président de l’Assemblée nationale et douze (12) enfants et adolescents provenant des 12 départements du pays. Ils sont allés échanger avec Barthélémy Kassa, des questions liées au respect des droits des enfants. C’était ce lundi 27 novembre 2023 dans l’enceinte du parlement. Au cours de la séance , plusieurs plaidoyers ont été lus par les maires enfants présents.

Selon Eudine Kpatcha, première adjointe au maire enfant de la commune de Cotonou, les enfants du Bénin apportent lesdits plaidoyers avec l’espoir que la représentation nationale les prenne en considération. «Nous aspirons à un avenir où chaque enfant qu’il soit une fille, un garçon, vivant avec un handicap ou non puisse jouir pleinement de ses droits notamment le droit à une éducation de qualité, à la protection contre toutes formes de violence, à une santé optimale, à la participation active dans les prises de décisions qui les concernent, à un environnement préservé et à la promotion de la paix et de la tolérance. Nous vous prions de prendre en compte ces plaidoyers comme une voix unie des enfants du Bénin désireux de contribuer à la construction d’un avenir meilleur pour notre nation», a-t-elle plaidé.

Banniere carrée

Après avoir écouté avec attention les plaidoyers des Maires enfants, le premier vice-président de l’Assemblée nationale Barthélémy KASSA a félicité l’ensemble des enfants du Bénin et les a rassurés de ce que l’Assemblée nationale a pris en compte et apprécie à sa juste valeur les plaidoyers qui sont portés à son niveau. «Au nom de la représentation nationale, je vous donne l’assurance de ce que, vos plaidoyers seront effectivement portés par l’ensemble des 109 députés que compte le parlement béninois envers les autres composantes de la société et surtout envers le gouvernement qui est à l’exécutif de tout ce qu’il faut sur l’ensemble du territoire national», a promis la deuxième personnalité de l’Assemblée nationale.

Pour rappel, chaque 20 novembre, la communauté internationale commémore l’anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant en célébrant la journée mondiale de l’enfance. A cette occasion, depuis 2017, L’UNICEF demande aux adultes et aux jeunes du monde entier, de démontrer leur solidarité envers les enfants les plus défavorisés et les plus vulnérables, en les laissant prendre les commandes des médias, du sport, du divertissement, des affaires et même des gouvernements.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!