Supposée introduction de l’homosexualité dans le système éducatif béninois : le gouvernement éclaire les députés

0 1 265

La question de la supposée introduction de l’homosexualité a été vidée entièrement à l’Assemblée nationale. Saisi sur le sujet par des députés, le gouvernement a apporté des réponses concrètes aux 6 questions adressées. Il a été représenté par le ministre des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP) Salimane Karimou et son collègue des Enseignements Secondaire Technique de la Formation Technique et Professionnelle (MESTFP) ce jeudi 30 novembre 2023.

Les premiers éléments apportés par les membres du gouvernement ont été d’abord un rappel de l’historique de l’introduction des cours sur la santé sexuelle et reproductive dans le système éducatif. Il a été expliqué à la représentation nationale que le gouvernement n’a jamais pris cette option d’introduire l’homosexualité dans notre système éducatif. Des réponses qui ont convaincu dans leur entièreté les députés au cours de cette nouvelle session.

Ci-dessous les réponses apportées aux questions

Question n°1 : L’enseignement sur l’homosexualité est-il introduit dans le programme scolaire dans notre pays ?

Réponse n°1 : L’expérience en cours au Bénin n’a rien à voir avec l’enseignement sur l’homosexualité. Il s’agit de l’infusion pédagogique des concepts de l’Éducation à la Santé sexuelle dans les curricula. C’est l’apprentissage d’un comportement responsable dont la démarche éducative vise à apporter aux élèves des informations objectives et des connaissances scientifiques pour les sortir de l’ignorance. L’éducation à la santé sexuelle est essentielle pour garantir que les élèves reçoivent des informations précises, complètes et non stigmatisantes concernant leur corps, leurs relations et leurs droits.

Question n°2 : Si oui, que cache le choix porté sur la classe de cinquième de nos collèges pour connaître de cet enseignement si l’on sait que généralement à cette étape, les apprenants sont à l’entame de leur adolescence ?

Réponse n°2: À la page 5 du guide de l’enseignant de SVT infusé, où la situation d’apprentissage porte sur « reproduction et développement chez les animaux… », il est plutôt recommandé : « l’adoption de relations interpersonnelles hétérosexuelles saines ». À la page 5 du même guide, l’homosexualité est désignée comme : «non conforme à la référence sociale». Globalement, la gouvernance de l’initiative «Éducation à la Santé sexuelle», n’autorise pas que les enseignants s’écartent de ce qui fait partie de notre culture. Cette initiative dispose d’ailleurs d’un Comité de Pilotage et d’un Comité Technique mis en place par arrêté. Le Comité de Pilotage a, entre autres, pour rôle, d’approuver la démarche méthodologique ainsi que les outils élaborés sous la guidance du Comité Technique.

Banniere carrée

Question n° 3 : Le Gouvernement est prié de mettre à la disposition de la représentation nationale, le guide pédagogique de l’enseignant sur l’éducation à la santé sexuelle, de la classe de cinquième.

Réponse n° 3 : cf. guide en annexe.

Question n°4: Les relations amoureuses entre les individus de même sexe sont-elles autorisées en République du Bénin ?

Réponse n°4: Les relations amoureuses entre individus du même sexe ne sont pas spécifiquement criminalisées en République du Bénin. Cependant, le pays n’offre pas non plus de protections juridiques spécifiques auxdits individus. Ce qui est très clair, c’est qu’une telle pratique est à l’antipode de nos valeurs culturelles.

Question n°5 : Que fait le Gouvernement pour empêcher la propagation de ce fléau au Bénin?

Réponse n°5 : Chaque culture a sa propre richesse et sa propre histoire. Le Gouvernement du Bénin prend au quotidien des mesures actives pour promouvoir et célébrer ses valeurs notamment à travers l’éducation.

Question n°6: Cette dépravation que l’Occident tente d’imposer aux pays d’Afrique n’est-elle pas de nature à réorienter sexuellement les générations futures et les contraindre de surcroît au contrôle des naissances dont le débat est d’actualité ?

Réponse n°6 : La réflexion en cours sur la gestion de la croissance démographique au Bénin n’a rien à voir avec une quelconque orientation sexuelle. Le Bénin est un pays souverain qui fait des choix en fonction de la vision de développement clairement et librement définie dans divers documents de planification pour guider sa croissance économique, sociale et environnementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!