Guinée-Bissau : des gardes militaires “positionnés aux sièges de la Télévision nationale et de la Radio” du pays

0 213

La situation sociopolitique en Guinée-Bissau continue de nourrir les débats sur le continent et dans les médias. Après la dissolution ce lundi 04 décembre 2023 du parlement, le Président Umaro Sissoco Embalo a annoncé avoir demandé le positionnement de gardes militaires aux sièges de la Télévision Nationale et de la Radio du pays.

Il a fait l’annonce sur X (ex Twitter) avant de rassurer ses populations sur le contrôle qu’il fait de la situation qui prévaut depuis le week-end dernier. «Tout va bien à Bissau. Les acquis démocratiques sont respectés et maintenus. Des gardes militaires ont été positionnés aux sièges de la Télévision nationale et de la Radio de Guinée-Bissau pour sécuriser le changement de direction générale en cours », a-t-il écrit alors que des médias ont annoncé dans la soirée de ce lundi que des militaires ont pris d’assaut la télévision nationale, pour quel but ils n’avaient pas indiqué.

Plus loin et bien avant ça, le Président Bissau-guinéen avait indiqué dans le décret de dissolution de l’Assemblée nationale que la date des prochaines élections législatives sera définie et organisée au moment opportun.

Banniere carrée

“La date des prochaines élections législatives sera fixée le moment opportun, conformément aux dispositions (…) de la Constitution”, avait annoncé la présidence. Dans la matinée du vendredi dernier, la capitale bissau-guinéenne, Bissau, avait été le théâtre de tirs nourris.

Les évènements se sont produits dans la zone de la caserne de la Garde nationale. Les échanges se sont déroulés notamment entre les forces spéciales et les membres de la Garde nationale.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!