Axe Godomey-pont Djonou : Travaux en cours, activités commerciales au ralenti et à l’arrêt

0 162

Les usagers de l’axe Cotonou- Abomey-Calavi à la hauteur de Godomey et du pont de Djonou se réjouissent de la concrétisation d’un projet si cher et d’un vœu qui a longtemps duré. Il s’agit du démarrage effectif des travaux d’aménagement de la piste cyclable Cotonou-Abomey-Calavi.

Pendant les cinq (5) mois que dureront ces travaux, les usagers sont contraints d’emprunter la grande chaussée pour traverser l’échangeur puis rejoindre la piste cyclable (le trafic local) aussitôt à la descente dudit échangeur, plus précisément à hauteur de la mosquée. Ces travaux ont induit plusieurs changements également au niveau des commerçants qui occupent les boutiques le long de la piste cyclable et des vendeurs autrefois positionnés sous l’échangeur.Mardi 5 décembre 2023.

Il sonnait 9H environ quand nous descendions sur le tronçon. L’objectif premier est de constater l’état d’avancement des travaux, mais surtout de recueillir l’avis des commerçants de la zone sur les conséquences de ces travaux sur leurs activités. Clair a été le constat effectué. En quittant le feu Mènontin, il est aisé de voir des boutiques obligées de fermer ou d’autres ouvertes, mais sans le moindre client. C’est le cas de Théophile S. gérant d’une boutique de vente de divers. Son chiffre d’affaires a lamentablement chuté depuis le démarrage de ces travaux

«Depuis environ un mois, les clients n’ont plus la possibilité de stationner pour acheter ici. Ce sont uniquement ceux qui sont dans le quartier qui viennent souvent», a-t-il confié.

Toujours sur le tronçon en allant vers l’échangeur de Godomey, les tenants d’ateliers, coins de vente et autres sont obligés de se concentrer à longueur de journée sur les travaux de rétablissement en cours. Impossible de continuer à faire leurs échanges commerciaux et augmenter leurs chiffres d’affaires.

Pour Gabin A., vendeur de produits électroménagers, c’est «une situation pas facile, mais on fait avec parce que c’est pour notre bien. Il y a souvent beaucoup d’accidents ici en raison de l’embouteillage les soirs. Avec ces travaux, c’est sûr que dans 5 mois, nos activités vont reprendre de plus belle. La fête approche, mais une fois n’est pas coutume», a-t-il confié.

Banniere carrée

Au niveau de ces vendeurs et précisément au niveau de l’échangeur de Godomey, c’est le statu quo. Cet endroit, autrefois marché, subit à longueur de journée le travail des engins lourds et des entrepreneurs déployés pour le rétablissement de cet axe. Les vendeurs de friperies et d’autres articles ont laissé place aux grands travaux qui rendront prochainement la circulation plus fluide et normale. C’est le bonheur pour Béran O. Originaire du Togo, rencontré sur les lieux. Il a fait savoir qu’il est désormais obligé de choisir en attendant la fin des travaux un autre point pour vendre ses produits.

Il espère pouvoir être témoin dans les prochains mois de la finition des travaux et du bonheur que cela donnera aux usagers.

Nécessité d’accélérer les travaux

Face à ces difficultés des commerçants dans cette zone, il paraît urgent d’accélérer la durée des travaux sur cet axe. En le faisant ainsi, cela va permettre de réduire les difficultés de circulation des usagers en direction de Cotonou pour Abomey-Calavi et aussi favoriser l’écoulement des produits au niveau des vendeurs qui ont leurs boutiques le long de la piste cyclable.

Ce serait simplement une manière de soulager des citoyens déjà essoufflés par mévente et la cherté de la vie. Tout en félicitant le gouvernement pour l’effectivité de ces travaux, il urge de prendre également ces aspects en considération pour le bonheur des bénéficiaires.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!