Crise au sein de l’EPMB : en AG, le Réseau des Laïcs propose des solutions profondes et durables pour un retour à la paix

0 1 011

Le retour vers la paix et la tranquillité au sein de l’Eglise Protestante Méthodiste du Bénin (EPMD) est une préoccupation en pôle position pour le Réseau des Laïcs pour la réhabilitation de l’Église (RLR). Dans ce cadre, elle organise depuis ce vendredi 02 février 2024 une Assemblée Générale. Elle se déroule au temple BETHEL de Guinkomey à Cotonou et vise à trouver des solutions efficaces et durables en vue de souffler du bon vent dans le mauvais qui secoue la maison du Christ.

20 ans de malaise, de mauvaise compréhension, de guéguerre et de crise. La situation fragilise l’Église Protestante Méthodiste du Bénin (EPMD) et progressivement lui ôte sa valeur de l’une des églises les plus respectées au Bénin. Face à cette situation que plusieurs initiatives et même celle du chef de l’État Patrice Talon n’ont pu résoudre totalement, il était important pour le Réseau des Laïcs de prendre ses responsabilités. D’où cette concertation de 48 heures pour repenser l’église et boire le calumet de la paix.

Les participants

Président de ce réseau, le professeur Paulin Hountondji n’a pu se rendre sur les lieux en raison de son décès intervenu à quelques heures du démarrage de l’AG, c’est-à-dire ce vendredi 2 février 2024 à 6h du matin.

Son discours de circonstance a donc été confié au professeur John Igué membre du réseau, qui est revenu sur les motifs de la convocation de ces assises. «L’objectif premier que nous recherchons, c’est comment faire pour que ces bruits cessent et que notre temple devienne comme le temple de Salomon, caractérisé par la paix et la tranquillité.C’est comment faire pour que la paix revienne au sein de notre église et que les tissus qui sont en train d’apparaître soient colmatés», a fait savoir Professeur Igué.

3 problèmes principaux identifiés et placés au cœur des échanges

Banniere carrée

Au cours de ces deux(02) jours d’Assemblée Générale, les participants sont informés plus profondément de trois (03) problèmes fondamentaux qui gangrènent la vie de l’église et autour desquels il faut nécessairement restructurer l’EPMD. «Le premier de ces problèmes, c’est comment l’église évolue depuis ses origines pour que vous soyez imprégnés des conditions morales dans lesquelles notre église mère a fonctionné depuis le début et voir comment revenir sur les fondamentaux de notre église. Donc, le débat sur les origines, la question de la gouvernance, c’est-à-dire la manière dont les responsables gèrent l’église. Nous avons aussi décidé de faire le bilan des ressources matérielles de l’Église. Qu’est-ce ce que ces ressources sont devenues aujourd’hui», a fait savoir le professeur qui a souhaité que les travaux en commission se déroulent dans le calme pour des solutions durables en vue de reconstruire l’église.

Tous les acteurs unanimes sur la recherche de solutions durables pour vivifier de nouveau l’UPMB

Lors de la prière de début de cette Assemblée Générale, le prédicateur Raphaël Houessou a insisté notamment sur le retour vers la paix et la tranquillité au sein de l’Église Protestante Méthodiste du Bénin. Pour lui, même si toutes ces années de mauvaises compréhensions ont permis de retenir des leçons, il faut se retrouver pour repenser la maison du Seigneur. Dans son message, il a exhorté les fidèles à éviter le péché et à se confesser pour avoir le pardon du Christ. Il a appelé à des débats responsables, bien nourris et respectant les principes de l’Église.

Au-devant de la scène pour cette initiative des Laïcs de l’église depuis le début, le Professeur Paulin Hountondji n’a pu achever sa mission. Il est décédé à quelques heures du démarrage des travaux. Cette situation a attristé les participants qui ont reconnu la valeur d’un homme de paix et dont le souvenir restera longtemps gravé dans les cœurs. «C’est une perte énorme pour le pays parce qu’on n’a pas encore son remplaçant. Il fait partie des tout premiers intellectuels qui font la gloire du pays. C’est une grosse tête, un homme courageux et de principe. Il est mort de la guerre du christ », a reconnu et salué le Professeur John Igué. Les grandes résolutions de cette Assemblée Générale sont attendues dans la journée de ce samedi 3 février 2024.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!