Imminence d’un remaniement ministériel : Talon va virer des ministres pro – Olivier Boko

0 6 495

En dépit de tout et face au poids de l’évidence, tout Chef d’État finit presque toujours par s’adapter aux réalités dans l’exercice du pouvoir. Patrice Talon apprend sans doute à s’y faire depuis un moment. Le Président béninois s’est fait le champion d’une philosophie basée sur la promotion des compétences techniques. Depuis 2016, année où il a pris les rênes du pouvoir présidentiel, le Président de la République, Patrice Talon a clairement fait savoir qu’il ne formerait pas un gouvernement de remerciement de ses partisans. Au regard des défis urgents, le Président a affirmé et traduit en acte son désir de composer des gouvernements de purs technocrates.

Depuis, de l’eau a coulé sous le pont. En cette période qui annonce la fin du second quinquennat, le Président de la République Patrice Talon semble changé de paradigme. Les enjeux politiques pointent à l’horizon et les défis changent aussi. Aujourd’hui, le Président béninois voient autrement les choses. Selon plusieurs sources indépendantes dignes de foi, le Chef de l’État s’apprêterait à faire un remaniement ministériel. Ces sources bien introduites sont incisives et renseignent que ce remaniement qui devrait bouleverser le gouvernement va intervenir dans les tous prochains jours ou semaines à venir. Le moins que l’on puisse dire, après un croisement des informations recueillies, est que ce nouveau gouvernement aura une texture hautement politique.

Pour une fois, expliquent nos sources qui annoncent par la même occasion les deux objectifs poursuivis par le Président de la République. Primo, il s’agira d’installer une équipe politique pour s’assurer de la pérennisation des acquis des dix (10) ans de gouvernance. À cet effet, et dans la logique d’une conservation du pouvoir en 2026, ce nouveau gouvernement devra être une machine politique redoutable. Secondo, les mêmes sources précisent que le Président de la République veut faire une véritable purge dans l’équipe gouvernementale. Il s’agit pour lui de se séparer des ministres résistants et ” rebelles” qui veulent s’affranchir de son autorité et qui ne veulent plus suivre à la lettre ses directives politiques. Ici, nos sources sont formelles. Patrice Talon va virer de son gouvernement les ministres trop proches de Olivier Boko dont la candidature est agitée depuis près d’un an.

Banniere carrée

Le président Talon n’a pas hésité à marquer ses réserves par rapport à la candidature de son ami Olivier Boko. Une source hautement politique qui confirme cette réserve précise qu’ils seront au total huit (08) ministres à se retrouver éjecter du gouvernement en raison de leur soutien à Olivier Boko. Notre rédaction a pris connaissance d’au moins cinq (05) noms sur les huit (08) ministres inscrits sur cette liste des ” indésirables ” que le patron ne veut plus voir dans son gouvernement.

Les développements de l’actualité politique sur les prochains jours pourront amener notre rédaction à divulguer l’identité des ministres qui comptent leur jour au gouvernement. Au regard des éléments de contexte, le malaise de cohabitation entre Patrice Talon et son ami de vielle date Olivier Boko frappe à l’oeil. Selon plusieurs sources, les deux hommes vivent une mauvaise passe dans leur relation et ne se parlent plus régulièrement comme par le passé.

Cette ambiance délétère entre Talon et Boko favorise la création des clans politiques au sein d’une même mouvance dans laquelle les appétits pour la succession au président de la République en 2026 s’expriment de plus en plus. La tempête s’annonce au sein de la famille présidentielle avec quelle conséquence ? Wait and see.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!