*Un élève par classe, en moyenne, est victime de harcèlement” en France : Gabriel Attal annonce un combat sans merci contre le phénomène

0 92

En France, le phénomène du harcèlement sexuel en milieu scolaire prend une ascendance incroyable. Une enquête ouverte par le gouvernement a permis de constater que plusieurs élèves sont régulièrement harcelés. Il s’agit “d’un élève par classe, en moyenne” a fait savoir le premier ministre Gabriel Attal dans une annonce cet après-midi sur X. Ces résultats ont été obtenus grâce à une enquête qu’il dit avoir diligentée en novembre dernier en sa qualité d’ex-ministre de l’Éducation et dont les résultats ont été présentés ce lundi 12 février 2024.

Le travail effectué auprès de 8 millions d’élèves de la classe de CE2 en Terminale montrent l’ampleur du phénomène et la nécessité pour l’État de prendre des dispositions pratiques. “En novembre dernier, j’ai décidé d’adresser à près de 8 millions d’élèves, du CE2 à la terminale, une enquête inédite sur le harcèlement scolaire. Les résultats, communiqués aujourd’hui par la nouvelle ministre Nicole Belloubet, sont édifiants : un élève par classe, en moyenne, est victime de harcèlement. Ces résultats montrent l’ampleur de ce fléau qui empoisonne la vie, brise la confiance en soi et peut parfois conduire au pire. Ils nous appellent à poursuivre la mobilisation et à aller plus loin”, a écrit Gabriel Attal.

Plus loin, le Premier ministre a annoncé que cette enquête sera menée désormais tous les ans, précisément dans le mois de novembre. Il permettra au fur et à mesure d’évaluer les solutions apportées par l’État et les perspectives dans ce sens. “L’enquête sera désormais menée tous les ans, en novembre, pour mesurer les progrès et le chemin qu’il reste à parcourir. Dès qu’un questionnaire permet d’identifier une situation à risque, un travail approfondi sera réalisé dans la classe concernée pour apporter une réponse immédiate. Une attention particulière sera portée sur les écoles primaires où la part des élèves concernés est particulièrement préoccupante (19 %)”, ajoutera-t-il.

Les résultats issus de l’enquête

L’enquête selon le ministère de l’éducation a ainsi pu démontrer que le harcèlement touche :

– 5 % des écoliers du CE2 au CM2 ;

-6 % des collégiens ;

Banniere carrée

-4 % des lycéens.

Cela signifie qu’en moyenne, on compte plus d’un élève harcelé par classe. En outre, l’enquête a démontré que de nombreux élèves doivent faire l’objet d’une vigilance accrue face au risque de harcèlement, ce qui représente :

-19 % des écoliers du CE2 au CM2 ;

-6 % des collégiens ;

-5 % des lycéens.

Gabriel Attal annoncé que “ce combat contre le harcèlement à l’École nous concerne tous. Et face à lui, un seul réflexe : alerter et agir. Pour que la peur et la honte changent de camp”.

L’enquête massive a été menée entre le 9 et le 15 novembre 2023, auprès de 7,5 millions d’élèves du CE2 à la terminale, dans plus de 38 000 établissements, visant à améliorer la connaissance au sein de la classe et de l’établissement des situations de harcèlement, a précisé le Ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!