Pour une affaire judiciaire non encore élucidée : Olivier Boko, son cercle rapproché traîné à la Bef

0 9 231

Il paye peut-être déjà le prix et prend les premiers coups durs d’une dissidence politique non encore assumée. Olivier Boko à qui l’on prête des intentions d’une candidature à l’élection présidentielle en 2026 se retrouve au cœur d’une actualité judiciaire par le jeu des liens de proximité avec un citoyen épinglé. En effet, un homme d’affaires très proche de Olivier Boko a été interpellé par la Brigade économique et financière (Bef) il y a quelques semaines. Alors que l’on en était là à se poser des questions sur le fond des reproches qui accablent le mis en cause, les officiers de police judiciaire ont frappé un autre grand coup.

En milieu de semaine dernière, le même homme d’affaires proche de Olivier Boko a été à nouveau interpellé et soumis à une audition-fleuve pendant plusieurs heures avant d’être remis en liberté. Pour l’heure, il est presque impossible d’étaler, avec précision, les faits qui sont reprochés à cet homme d’affaires connu pour ses liens de proximité voire de parenté avec Olivier Boko. L’affaire paraît tout de même grave au regard du caractère pointilleux de la procédure conduite par la Brigade économique et financière.

En dépit de cette loi de l’omerta autour de ce qui serait reproché à cet homme d’affaires désigné dans certains milieux politiques et économiques comme étant le ”chouchou”, le ”protégé” ou encore le ”sosie” de Olivier Boko, le Département enquête et Investigation (Dei) du journal Le Potentiel poursuit son travail de collecte.

La nature des informations collectées et objets de triangulation ouvre des perspectives d’analyse pour confirmer ou infirmer des faits et des chefs d’inculpation. Si le feuilleton judiciaire est loin de se refermer, l’interpellation de cet homme d’affaires est peut-être le symptôme des relations détériorées entretenues par Olivier Boko et son ami Patrice Talon encore assis dans le fauteuil présidentiel.

Banniere carrée

Plusieurs sources ne cessent d’évoquer depuis quelques semaines, le froid qui existe entre les deux hommes. Au cœur de la discorde, les intentions de candidature à l’élection présidentielle que l’on prête à Olivier Boko. Le Président Patrice Talon qui milite pour que ce débat sur le choix des candidats se déroule exclusivement au sein des partis politiques voit très mal les agitations entretenues par certains mouvements de jeunesse et autres qui appellent à la candidature de son ami et confident Olivier Boko.

L’amitié ne sera pas le critère de choix d’un dauphin, a d’ailleurs fait savoir le Président Patrice Talon fin décembre 2023. Toute intention gardée, il y a encore quelques années, il serait difficile pour les Béninois de penser qu’un très proche du cercle très restreint de Olivier Boko puisse être interpellé par la justice.

Avec cette procédure judiciaire qui ébranle cet homme d’affaires dont personne ne connait, à l’heure actuelle, le sort, il est aisé de conclure que Patrice Talon et Olivier sont dans une relation assez exécrable. Les rapports de force ont-ils déjà commencé pour faire plier les rebelles trop proches du pouvoir ? Question à mille réponses.

Brivaël Klokpê Sogbovi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!