Biennale de Venise édition 2024 : Abimbola et Pietrangelo Buttafuoco inaugurent le pavillon du Bénin

0 710

Après les grands musées du Maroc, de la Martinique, c’est en Italie que la création artistique contemporaine du Bénin prend ses quartiers pour un évènement mondial. Le jeudi 18 avril 2024, ils étaient plusieurs dizaines de professionnels d’art, de collectionneurs et un public impressionnant réunis à l’Arsenale, autour de la délégation béninoise pour l’inauguration officielle du Pavillon national du Bénin, dans le cadre de l’exposition internationale d’art contemporain de la Biennale de Venise. Ceci après la réception d’inauguration organisée au profit des amoureux de l’art.

C’est une journée qui marque un tournant historique dans la reconnaissance de l’art béninois sur la scène artistique mondiale, en offrant une occasion unique de révéler la vitalité d’une création contemporaine enracinée dans une histoire riche, qui transcende les barrières temporelles et géographiques.

Plus qu’une simple exposition, cette approche s’inscrit dans une stratégie globale et ambitieuse du gouvernement béninois, visant à développer l’ensemble de l’écosystème artistique, depuis l’identification des talents jusqu’à leur révélation au monde.

Banniere carrée

En présence d’éminents professionnels du monde de l’art, des membres de la délégation béninoise, des membres du corps diplomatique, des membres du Comité d’organisation et de l’équipe curatoriale, ainsi que des artistes exposés dans le pavillon, Babalola Jean-Michel H. ABIMBOLA, Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts et Pietrangelo Buttafuoco, Président de la Biennale, ont procédé à la coupure du ruban, en présence du Délégué général du pavillon, Monsieur José PLIYA et du curateur Monsieur Azu NWAGBOGU.

Dans son allocution, le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts a souligné que « le slogan dédié à ce pavillon, « « Everything Precious is fragile », résonne comme un appel à la vigilance et à la reconnaissance de la richesse de notre initiative, porteuse de promesses et d’avenir. ». Les artistes Ishola Akpo, Moufouli Bello, Chloé Quenum et Romuald Hazoumè, après plusieurs mois de réflexion et de création, présentent à travers ce slogan, une exploration du féminisme africain et singulièrement béninois, en mettant en lumière quatre thématiques : la spiritualité, le Vodun, l’Amazone et la Traite négrière.

Cet événement, précise-t-il, marque non seulement une nouvelle ère pour les artistes béninois, mais annonce également le début d’une collaboration fructueuse entre le gouvernement, la société civile et le secteur privé, afin de promouvoir notre patrimoine culturel et stimuler, à partir du Bénin, l’économie créative en Afrique et dans le monde. « C’est bien pour cela que je voudrais vous inviter à maintenir avec nous cette flamme autour de notre Pavillon à la Biennale de Venise. », a lancé le Ministre ABIMBOLA.

PFCom/MTCA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!