Réseau de transport du courrier en Afrique de l’Ouest : une vingtaine d’acteurs postaux et d’experts de 15 pays en atelier à Cotonou

0 419

À l’hôtel Azalaï de la plage de Cotonou s’est ouvert ce mardi 21 mai 2024 un important atelier régional. Il porte sur le réseau de transport en général et notamment celui du courrier en Afrique de l’Ouest.

L’atelier régional sur le transport est une initiative de la Conférence des Postes des États de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO), avec le soutien du bureau de l’Union Postale Universelle (UPU) et la commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Du mardi 21 au jeudi 23 mai 2024, c’est-à-dire en 3 jours d’activités, les acteurs postaux, du transport et les experts de la poste venus de 15 pays vont travailler autour du thème  » Projet « Chaîne d’approvisionnement flexible et Réseau de transport du courrier en Afrique de l’Ouest ».

Les officiels lors du lancement

À travers cette thématique, ces différents acteurs et les partenaires sociaux vont réfléchir pour mettre en place et développer un modèle de chaîne d’approvisionnement flexible et des réseaux de transports en vue d’améliorer l’efficacité des opérateurs.

En accueillant, une énième fois, l’une des activités de l’Union Postale Universelle, La Poste du Bénin est honorée d’être régulièrement le carrefour de la prise des grandes décisions en faveur de la poste pour le bonheur des clients.

Avec le projet « Chaîne d’approvisionnement flexible et Réseau de transport du courrier en Afrique de l’Ouest », la conférence des Postes des États de l’Afrique de l’Ouest (CPEAO) veut «développer une organisation de transport international plus flexible en améliorant les échanges avec les transporteurs aériens ou de surface des pays de la CEDEAO mais aussi de répondre à toutes les diligences légales de sécurité de transport en mettant en œuvre un modèle multipays, régi par une procédure opérationnelle exploitée par un personnel bien formé», a fait savoir le Secrétaire Exécutif de la CPEAO Adama Diouf.

Banniere carrée

Après la mise en œuvre du projet pilote d’acheminement du courrier sur l’axe Lagos-Abidjan, les acteurs ont constaté que les objectifs n’ont pas été atteints. Face à l’évolution du commerce électronique, aux faiblesses sur les échanges postaux et le faible taux de trafic postal, il était important pour l’Union Postale Universelle d’organiser encore cet atelier pour relancer les échanges et mieux s’adapter.

«Tirant leçons des échecs du passé, le présent atelier qui s’ouvre nous donne l’occasion premièrement de bâtir un modèle d’achèvement nouveau et plus solide, de construire un réseau de transport fiable et flexible et d’adopter une approche plus efficiente et collaborative entre les opérateurs régionaux», a lancé le Directeur Général de la poste du Bénin Krishna Lokossou.

Il poursuit que « Durant ces trois jours de travaux, nous sommes également appelés à mettre en place un modèle économique qui offre de nouvelles opportunités commerciales pour nos partenaires transporteurs intercontinentaux.

Ce faisant, nous contribuerons à construire une approche durable pilotée par des compétences, des outils et des systèmes qui répondent à toutes les nouvelles exigences sur le transport », a-t-il ajouté.Dans cette perspective, il est espéré à l’issue de ces trois (03) jours de travaux la mise en place, d’un réseau de transport plus dynamique et qui répond à toutes les attentes.

« Cet atelier va donc permettre de parler de toutes les actions retenues dans le projet pilote d’acheminement sur l’axe Lagos-Abidjan en vue de permettre un meilleur réseau de transport plus flexible avec plus de transporteurs quelque soit le mode de transport », ajoutera le consultant du bureau international de l’UPU, Eric kontégnon.

Ulrich ZINSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!