Haute Autorité de Audiovisuel et de la Communication : les défis à relever par les conseillers de la prochaine mandature !

0 414

Les professionnels des médias du Bénin étaient aux urnes le dimanche 9 juin dernier pour choisir leurs représentants devant siéger à la 7e mandature de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC). En attendant les résultats provisoires qui seront proclamés par la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) cette semaine, on connait les candidats qui sont venus en tête dans les 3 catégories. Il s’agit de Armand Hounsou dans la catégorie Audiovisuel, Basile Tchibozo dans la catégorie Presse Ecrite et Lionel Gbègonnoudé dans la catégorie des Techniciens. Pour Alphonse Moise Soudé, journaliste et analyste politique interrogé par la Radio Nationale SRTB, de nombreux défis sont à relever par les conseillers de la prochaine mandature de l’institution, particulièrement les représentants de la presse. « L’essentiel pour nous est que arrivé là-bas, ils puissent aider la presse à avoir une image. Non seulement la corporation est gangrénée mais elle a beaucoup de difficultés. Nous souhaitons que ceux-là qui ont été élus et qui ont fait des promesses par rapport à la renaissance de la presse béninoise, puissent jouer convenablement le rôle qui leur sera dévolu, qu’ils puissent militer pour que toutes les réformes promises par le chef de l’Etat soient mises en chantier. Parce que la presse a besoin de redorer son blason, de jouer son rôle de veille citoyenne », a-t-il confié à la radio nationale.
Aux dires de ce dernier, Il faut à chaque fois rappeler à ces derniers les engagements qu’ils ont pris vis-à-vis de leur corporation. « Parce que ce manque de suivi fait qu’une fois arrivé là-bas, ils oublient leurs engagements », a fait savoir Alphonse Moïse Soudé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!