Installation des conseils communaux et municipaux: Des élus assurés d’être maires

0 49

À la veille de l’installation des conseils communaux et municipaux, plusieurs élus sont sûrs d’être maires de leur commune. Pour certains, ils font l’unanimité au sein des élus et pour d’autres ils bénéficieront de la bénédiction du parti.

Banniere carrée

Cotonou pour Luc Atrokpo

Il a été déplacé de Bohicon pour Cotonou et ce ne sera certainement pas pour être un simple conseiller. Le président de l’Association Nationale des Communes a reçu la bénédiction de son parti pour candidater lors de ces communales. Durant les campagnes, il s’est positionné comme le leader incontesté de l’équipe. Son image de candidat au fauteuil de maire a eu sans doute influencé l’électorat qui a porté son choix sur l’UP. Les populations l’ont déjà adopté comme le prochain maire de la ville Cotonou.

Jonas Gbènamèto assuré de prendre Sèmè-Podji

Il a pris le risque et sera sans doute récompensé. Jonas Gbènamèto, l’élu parlementaire de la 19e circonscription avait démissionné de son siège à l’assemblée pour se consacrer aux communales. Le risque a payé et il s’en sort avec 19 conseillers sur 33. Jonas Gbènamèto va sans aucune surprise, prendre la mairie.

Laurent Zomaï bientôt à l’hôtel de ville de Lokossa

Cet opérateur économique fait déjà l’unanimité au sein des élus UP. Ils ont procédé aux primaires et ont désigné Laurent Zomaï comme le candidat de l’UP qui a la majorité absolue. Sans challenge, il sera le prochain maire de la commune Lokossa.

Malick Gomina en pôle position pour gérer Djougou

Djougou est désormais le bastion incontestable du Bloc Républicain dont Malick Gomina est le porte flambeau. Le BR a laminé ses adversaires en remportant 23 sièges sur 33. C’est sans conteste que le maire va provenir du parti d’Abdoulaye Bio Tchané. Et c’est le jeune Malick Gomina qui est pressenti pour prendre le siège à l’hôtel de Ville.

Ange M’TOAMA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!