Mauvais résultats aux communales 2020: Ces fainéants politiques qui entourent Talon

0 56

Les élections communales du 17 mai 2020 ont mis à mal l’hégémonie de certains leaders dans leurs différentes circonscriptions. Ces leaders pour la plupart sont des élus à qui revenait le coaching des positionnements et de la campagne. Au terme des communales, les résultats ne sont pas reluisants pour ces leaders.

Banniere carrée

Tidjani Affo Obbo alias « Souwi », député BR de la 13e circonscription

C’est l’un des députés les plus connus de cette 8ème législature surtout pour ses déclarations délirantes lors des compagnes en 2019. Il confiait à l’époque que son parti, l’UP en tout cas dans sa circonscription. Il s’en était sorti avec 1 siège sur les deux et pouvait s’en frotter les mains. À l’occasion de ces communales, Souwi et son parti se devaient de confirmer à Bassila. Sur les 25 sièges en lice, l’UP n’a obtenu que 7 contre 08 pour le BR et 10 pour les FCBE. Ces communales sont donc une désillusion inédite pour l’honorable Souwi qui n’ont été que l’ombre d’eux-mêmes au vue des résultats. L’échec de l’UP s’est étendu à tout le département Djougou, Ouaké, Copargo) de la Donga où le parti n’a obtenu la majorité dans aucune commune.

Barthélémy Kassa se contente de sa seule commune dans la 3e  circonscription

Le député et ancien ministre Barthélémy Kassa est resté maître dans sa circonscription pendant plusieurs années allant parfois à arracher les 3 sièges des législatives. La logique a été respectée lors des dernières législatives en 2019 pour le BR. Mais pour ces communales, la donne a changé. À part son Matéri natal où il l’a emporté de justesse, Kassa n’a pas pu maître la main sur les autres communes. L’UP a dicté sa loi notamment à Cobly, Boukombé et Tanguiéta. Le soleil semble se coucher peu à peu pour l’homme.

Issa Salifou, l’UP perdant de la 1ère circonscription

L’ancien maire de Malanville, le député Issa Salifou alias Saley a perdu des plumes dans sa circonscription d’influence. Depuis 2002 où il a fait son apparition en politique, l’ancien présidentiable a toujours gardé son hégémonie. L’année 2020 aura été pour lui un camouflet. L’UP qu’il conduit dans la 1ère n’aura probablement aucune mairie à gérer. De Malanville à Karimama en passant par Kandi, l’UP est battu par les FCBE et le BR.

Kora Gounou Zimé perd le contrôle de la 7e circonscription

À Kalalé, Sinendé, Bembèrèkè, et Nikki, le BR n’a obtenu la majorité dans aucune commune de cette circonscription. Et pourtant, Kora Gounou Zimé en l’absence des FCBE aux dernières législatives a permis au BR de s’y imposer sans partage. Mais avec l’entrée en lice des FCBE, le député a prouvé qu’il ne maîtrise pas sa circonscription et a été battu dans toutes les 4 communes tantôt par les FCBE et tantôt par l’UP.

Eustache Akpovi malmené dans la 9e

 

Le député du Bloc Républicain, Eustache Akpovi, n’arrive toujours pas à confirmer sa suprématie dans sa circonscription électorale. Le Bloc Républicain a été malmené sous son regard impuissant dans la 9e circonscription électorale.

Adam Bagoudou, communauté de sort avec Gbadamassi et cie

Adam Bagoudou, du Bloc républicain a fait piètre figure dans la commune de Tchaourou. Au cours des élections communales du 17 mai dernier. Le cheval cabré a été malmené par les militants du baobab.

Nathanaël Sokpoékpé

L’homme de Hêvié n’a certainement pas bien mouillé le maillot pour le Bloc républicain (Br) pour les dernières élections communales au Bénin. Même si le parti du député a fait carton plein dans son arrondissement, lors du décompte final, on s’est rendu compte que l’union progressiste a pris le dessus. A  l’image d’autres localités, le Bloc républicain n’a pas obtenu la majorité des sièges pour prétendre prendre la tête de la mairie d’Abomey-Calavi.

Jean-Michel Abimbola échoue dans la 22e

Autrefois patron du groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale, l’actuel ministre de la Culture qui est également le coordonnateur départemental du Bloc républicain, Jean-Michel Abimbola fait partie de ces personnalités qui ont échoué lors des communales 2020 au Bénin dans leurs fiefs même en n’étant pas  candidat. Dans la 22e circonscription électorale notamment dans la commune de Kétou, le parti du député a pris 11 sièges contre 16 pour l’union progressiste.

Octave Cossi Houdégbé

Sur les 5 sièges en jeu dans la 5e circonscription électorale (Ouidah-Kpomassè-Alla-Toffo-Tori-Bossito), le Bloc républicain parti dont est membre fondateur le député Octave Houdégbé, a remporté 2. Même dans la commune d’origine de Sa Majesté, le Br a mordu la poussière devant la machine de l’Union progressiste (Up) qui s’en sort avec 16 sièges sur 17. C’est un échec pour le député leader de la localité.

Ange M’TOAMA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!