Interdiction aux maires des recrutements, nominations et engagements financiers: De nouvelles mesures pour renforcer la bonne gouvernance locale

1 50

Les tout nouveaux maires ont les mains liées. Ils devront se contenter pour l’instant de l’équipe en place. Ainsi en a décidé le ministre de tutelle Alassane Seïdou, à travers un message radio référencé n°433/MDGL/SGM/SP-CONAFIL/SD. Il est demandé aux préfets des départements du pays de veiller à la suspension des engagements financiers, les primes de mandatement et les engagements juridiques à l’exception des opérations relatives aux dépenses obligatoires que sont les salaires, les factures d’eau, d’électricité, l’état civil et les frais financiers éventuels dont le paiement arrive à échéance. En dehors de celles-ci, les maires devront adresser en cas de dépenses réellement obligatoires une demande au ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale accompagnée des preuves justificatives.

Banniere carrée

La 3e mandature de la décentralisation a du souci à se faire au regard de cette correspondance du ministre de tutelle. Il se prépare visiblement un audit de la gestion des maires de la mandature qui s’achève. Puisqu’il est demandé aux nouveaux maires de n’engager aucune dépense en dehors des affaires courantes de la mairie. Le gouvernement veut faire la lumière sur la gestion des élus communaux et situer les responsabilités. Il y aura assurément des grincements de dents dans les tout prochains jours.

Fortuné Lougbégnon (Stg)

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!