Burundi: Le nouveau Président, Évariste Ndayishimiye, a prêté serment

0 60

« Devant Dieu le tout-Puissant, devant le peuple burundais, seul détenteur de la souveraineté nationale, moi Évariste Ndayishimiye, président de la République du Burundi, je jure fidélité à la Charte de l’Unité nationale, à la Constitution de la République du Burundi, et à la loi […] », a déclaré le chef de l’État en prêtant serment dans un stade archicomble d’Ingoma à Gitega, la nouvelle capitale politique du pays.

Du haut de ses 52 ans, Évariste Ndayishimiye prend ainsi la tête du pays et succède à Pierre Nkurunziza qui succomba le 8 juin dernier des suites d’un « arrêt cardiaque » à l’âge de 55 ans, à quelques mois de la fin de son dernier mandat et de la prise de fonctions du Président issu des joutes électorales du 20 mai. Cette situation inattendue a milité pour cette prise de pouvoir anticipée du Président élu, le Général Évariste Ndayishimiye qui préalablement devrait prendre les rênes du pays le 20 Août 2020.

Banniere carrée

A la mémoire de Pierre Nkurunziza, qui l’avait présenté comme son « héritier », le Général Ndayishimiye, acteur clé du parti au pouvoir, le CNDD-FDD et le nouvel homme fort du Burundi, entend poursuivre l’œuvre de son prédécesseur. Il reprend un pays pauvre, divisé et confronté à la pandémie de la Covid-19 où on a enregistré une centaine de cas et un décès selon les chiffres officiels fortement contestés par des médecins qui dénoncent des cas et décès dissimulés.

Par ailleurs, vu le contexte particulier dans lequel se déroule cette cérémonie, des dispositions sanitaires ont été prises comme le lavage des mains, la prise de température et la distance de sécurité, fixée à 70 cm.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!