Toviklin/Affaire « élus BR illégalement désignés CA » : L’UP abdique et corrige

0 59

De sources crédibles, une note a été prise par les responsables du parti majoritaire, Union progressiste pour abroger celle portant désignation du maire, de ses adjoints et des chefs d’arrondissement de la commune de Toviklin. Ainsi, la nouvelle note fera connaître les conseillers Progressistes qui récupèreront les postes de CA attribués aux élus Républicains suite à des manœuvres politiques contraires aux exigences du code électoral en vigueur.

Des sources proches du dossier indiquent que cette note sera transmise au préfet qui procédera ensuite à une autre installation des conseillers communaux de Toviklin. Les militants de l’Union Progressiste de la commune verront donc se réaliser leur rêve de voir les conseillers du parti majoritaire à la tête de leurs arrondissements.

Banniere carrée

Pour mémoire, le parti UP ayant obtenu la majorité absolue (et qui s’en est même servi pour désigner le maire Rigobert TOZO et ses adjoints) a curieusement porté des conseillers BR à la tête de certains arrondissements. Une irrégularité grave qui atteste une violation flagrante des articles 199 et 200 du code électoral interprétatif et complétif par l’UP, le parti ayant d’ailleurs bénéficié plus de la confiance des populations de Toviklin.

Après notre première dénonciation opérée le 11 juin 2020 sur le site d’information de votre journal, le n°1 des Progressistes aurait enclenché des démarches administratives pour situer les responsabilités. De ce fait, les cérémonies d’investiture des chefs d’arrondissement avaient été bloquées.

On peut alors retenir sans risque de se tromper que le président du parti majoritaire, Bruno AMOUSSOU aurait lui-même mesuré la dangerosité de l’anomalie qui porte atteinte à la notoriété de sa formation. Une formation politique qui se réclame d’ailleurs le plus grand parti du Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!