Parakou/Lutte contre l’insécurité : Des ghettos nettoyés, plusieurs individus arrêtés

0 38

À la tête d’une équipe de son unité, le commissaire du 2e arrondissement a conduit une opération qui a coûté très cher aux usagers du marché de vente de stupéfiants. Deux concessions suspectes ont en effet été ciblées sur renseignements et perquisitionnées par les flics.

Dans la première concession, deux (2) chambres bien identifiées et habitées que par des repris de justice ont été minutieusement fouillées. À l’issue de la fouille, des objets d’origine douteuse et sans pièces justificatives y ont été découverts et saisis. Nos sources indiquent qu’il s’agit essentiellement d’outils de cambriolage, de deux (2) motocyclettes de marque Dayang, de deux (2) postes téléviseurs écran 26” et 32” de marques Samsung et Lg, du chanvre indien (5g), des puces Mtn et Moov, deux (2) listes de clients consommateurs de stupéfiants reconnus comme repris de justice, du papier servant à consommer du chanvre indien et un (1) masque noir griffé ”DANGER de MORT”.

6 membres de gang, dont trois femmes, débusqués

Banniere carrée

Poursuivant l’opération, un autre domicile situé au cœur de la ville, transformé en ghetto a été investi. Là-bas, il a été découvert que le chef du ghetto et vendeur de stupéfiants est un handicapé. Une quantité importante de chanvre indien évaluée à 5,250 kg, du butin de plusieurs cambriolages, des outils de cambriolage et braquage ont été découverts et saisis. Il s’agit essentiellement d’un (1) pistolet électrique, de postes téleviseurs, de tenues treillis et bérets de l’armée béninoise, de clés Usb, de bouteilles contenant de l’alcool et du chanvre indien, d’un masque d’opération de braquage, de deux machettes, de cartons de papier de consommation de chanvre indien, de deux ordinateurs portatifs, de téléphones portables, d’une boîte de comprimés, d’un disque dur externe, de mémoires Ram d’ordinateur et d’une somme de de 76.580 Fcfa relative à la recette de stupéfiants vendus dans la journée d’hier jeudi 23 juillet.

Au total, six (6) individus dont trois (3) femmes ont été interpellés. Pour l’heure, l’enquête ouverte suit encore son cours. Nous y reviendrons donc.

Rose H.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!