Rénovation du Palais de la Présidence: Discorde entre Talon et Vicentia Boco, la santé en débat

3 51

Ce 1er août 2020, alors que le Bénin célébrait le soixantième anniversaire de son indépendance, les Béninois ont découvert les belles images de la Présidence de la République rénovée. Mais les images qui projettent un travail de rénovation de qualité et a nécessité des investissements divisent les Béninois. Deux posts expressifs sur Facebook résument les sentiments qui animent les Béninois. Sur sa page Facebook, l’internaute Vital Panou écrit : “Patrice Talon, notre Palais est beau. Il est joli. Vous avez du goût. Les fleurs sont très belles”. Dans le fil des commentaires et en guise de réponse, l’ancienne ministre de l’Enseignement supérieur sous le Président Boni Yayi, le Professeur Vicentia Boco a exprimé toute sa frustration. L’ancienne ministre n’est pas d’accord avec cette option du gouvernement qui a mobilisé des ressources pour rénover le Palais de la Présidence. Elle écrit : ” J’aurai préféré un centre hospitalier équipé pour soigner les milliers de morts évitables chaque année par manque d’oxygène, manque de machine de dialyse, de réanimateurs, de fils de sutures de compresse, etc.”. Vicentia Boco est une professionnelle de la santé. ”C’est beau (le Palais rénové, Ndlr) mais ça ne vaut pas un clou face à une vue perdue (…)”, a écrit le professeur Vicentia Boco tout en rappelant que les fleurs dont parlait Vital Panou serviraient à  cacher certains péchés du régime. Ancienne militante du parti Union fait la Nation dissout dans le nouveau parti Union Progressiste (UP), Vicentia Boco garde toujours de tendres relations avec ses anciens amis de l’UN même si elle ne s’est pas déclarée comme une militante du parti UP. Si en dépit des rapports de convivialité et des voies officieuses indiquées, Vicentia Boco a choisi d’étaler ses critiques sur les réseaux sociaux, l’on peut soupçonner un réel malaise entre l’ancienne ministre et ses amis politiques d’hier. La rupture de communication entre le professeur Vicentia Boco et les anciens responsables de l’UN tous aujourd’hui dans le l’UP soutenant le Chef de l’État Patrice Talon serait ainsi à la base de ces critiques ouvertes publiées. Du côté du pouvoir Talon, ces critiques de Vicentia Boco sont atténuées par le plan de priorité édicté par le gouvernement. Si d’énormes efforts sont consentis pour améliorer le plateau technique des hôpitaux depuis bientôt cinq ans, le gouvernement reste tout de même modeste sur les avancées exceptionnelles et entend poursuivre les investissements dans le secteur sanitaire. Le Palais de la Présidence rénové pour rendre l’attrait au symbole du pouvoir exécutif entre dans un plan de priorité et procède de la contribution du régime de la rupture à la construction de la nation.

Banniere carrée

Eudoxie Aklanty

3 commentaires
  1. Jean-Marius Gbénou HOUESSOU dit

    Je vous remercie pour votre analyse dialectique madame la journaliste Eudoxie Aklanty. Professeur Vicentia Boco a son problème ailleurs suivez mon regard

    Le gouvernement a un Programme qui est suivi PAG qui prend autant en compte la rénovation du palais que l’amélioration des plateaux techniques des centres hospitaliers et pour raison de méthodologie chaque lignes est respectée qu’elle nous fasse ses critiques à partir du PAG pour nous dire que ce qui était prévu pour la santé dans le PAG est peut-être minime ou que ça peut aller mais que ça ne se réalise pas, se réalise très peu ou ne se réalise pas du tout. Son degré de satisfaction nous permettrait de bien apprécier ses sentiments autrement elle en tant que professeur doit savoir que le travail avec méthodologie fait partir de l’éfficacité en sciences comme dans toutes les connaissances, alors je lui accorde aussi de critiques les méthodes définies dans le PAG. Mais l’étape de réalisation ou de dépenser les fonds du contribuable sur la base du sentiment personnel, sur de la subjectivité ou encore à des fins politiques est terminée.

    Madame le professeur revoyez votre lame et changer moi

  2. Max ADEDEDJI dit

    Quelle est la priorité entre un beau palais qui contraste avec un cnhu qui est véritable mouroir pour les citoyens dont on prétend améliorer les conditions de vie. Le peuple, pour raison de transparence a le droit de connaître le coût de cette rénovation. Combien est prévu et combien y sont déjà consacrés. Le Dcom de la présidence été, ce matin incapable d’avancer un montant. Prétextant que la rénovation n’est pas achevée. Tout comme les salaires de nos dirigeants, toutes les dépenses sont tenues secrètes par ce gouvernement. Le peuple a le droit de savoir combien coutent toutes ces réalisations que nous apprécions tant. C’est ce que je pense ce 03 août 2020. Merci !

  3. MASSADIMI dit

    A César ce qui est à César, rendons un hommage tout en retenue pour cette célébration de nos 60 ans d’indépendance. Point besoin de faire des critiques alors même que le palais de la Présidence de la République est aussi un des attribut de notre pays. Je respecte cette célébration vertueuse . J’interpelle le Président de la République sur la question de l’hôpital de zone les 3A à Atchoukpa. Il n’y a personne pour en parler au Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!