Couffo/covid-19 : La thérapie Zinsou pour une meilleure protection des enfants

1 42

C’est sous la supervision de Natacha KPOCHAN RAZAKI, Directrice de Cabinet du MASM, et en présence du premier adjoint au maire de Klouékanmey que plusieurs thématiques ont été abordées en vue de la mise en place des espaces sûrs pour les enfants.

À l’ouverture des travaux, Monsieur Aimé AKANDO, Premier Adjoint au Maire de Klouékanmey a salué le choix porté sur sa commune pour abriter cet atelier. Il a souligné l’engagement du Conseil communal à jouer sa partition pour la réussite des activités pour le bien être des enfants.

À son tour, François ZINSOU, Directeur Départemental des Affaires Sociales et de la Microfinance du Couffo, a situé le contexte de la formation. Il a rappelé aux participants que la pandémie du coronavirus a eu de sérieux impacts négatifs sur les communautés, les ménages et les enfants qui sont déjà des êtres vulnérables.

Banniere carrée

Les constats sont que ces derniers, durant cette période, sont davantage exposés à la violation de leurs droits: déscolarisation, viol, mariage forcé, travail des mineurs, violences et abus multiples, etc. Selon lui, les motifs sont énormes et nécessitent la mise en place d’un paquet d’intervention sur la prévention, l’accompagnement psychosocial, l’offre de premiers soins psychologiques, la mise en place et l’animation dans les six communes du Couffo des Epaces Amis des Enfants.

C’est pourquoi, il reconnaît et loue le leadership de Mme le Ministre qui a pris cette initiative, à travers les Directions Départementales avec l’appui technique et financier de l’UNICEF, pour la mise en œuvre du présent au profit des enfants et des familles. Il a pour finir, exhorté les différents acteurs à la disponibilité et au sens de l’engagement pour la réussite des différentes activités à cette risposte contre le coronavirus.

La Directrice de Cabinet du Ministre, après les protocoles d’usage est revenue sur le respect des mesures barrières pour se prémunir et le comportement des agents du MASM à être des exemples dans les communautés face à la pandémie dont les chiffres de contamination ne cessent encore d’accroître chaque jour malheureusement. Elle a invité à une bonne participation afin d’un renforcement adéquat des volontaires devant animer les sites des EAE.

Les ONG présentes ont témoigné leur reconnaissance quant à leur implication dans les actions aux côtés des structures de la DDASM. Les participants ont remercié l’initiative d’urgence pour freiner la propagation de la pandémie. Dans les jours prochains, les acquis de la formation seront déployés dans les six communes avec l’implication de tous les acteurs.

1 commentaire
  1. Joël KETOHOU dit

    Nous saluons les mesures prises par le MASM à mettre en place cet atelier au travers des DDASM pour la protection des enfants qui sont les futurs dirigeants. Merci et que le tout puissant les accompagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!