Urgent/Mali: Pressuré, IBK jette l’éponge

0 57

Ibrahim Boubacar Keita n’est plus le Président de la République du Mali. C’est ce qu’il convient de retentir de son intervention sur la chaîne nationale (ORTM, ndlr) annonçant sa démission de ses fonctions de Président de la République du Mali avec effets immédiats. Il a prononcé par la même occasion la démission de tout son gouvernement et la dissolution de l’Assemblée nationale.

Cette décision qui surprend plus d’un, est la résultante des mouvements perlés observés un peu partout dans le pays et la mutinerie déclenchée ce mardi 18 août, par des militaires et qui s’est soldée par l’arrestation du Président IBK, de son Premier Ministre Boubou Cissé et de plusieurs autres hautes personnalités du pays.

«Je ne souhaite qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires.» a fait savoir IBK. Pour lui, il est impérieux de maintenir le pays dans la paix.

Le désormais ancien Président de la République du Mali a tenu à souligner qu’il n’a «aucune haine vis-à-vis de personne.»

Banniere carrée

Plus tôt, plusieurs appels et protestations de l’ensemble de la communauté internationale ont été lancés avec pour principal objectif le retour à l’ordre constitutionnel. Mais visiblement les démarches n’ont pas prospéré.

Si la CEDEAO a déjà désavoué et sanctionné ce coup de force en mettant en autarcie le Mali, l’on est en droit de se poser une ribambelle de questions sur la réaction de la communauté internationale et sur l’avenir de ce pays essouflé et aux mains des Forces Maliennes de Défense.

Vidéo de sa déclaration :

https://www.facebook.com/323712541462584/videos/1168302373551316/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!