Journée funeste à la police républicaine : Trois Policiers meurent

0 21

Les Agents de Police de première classe (AP1) Yacoubou Nassirou et François Sossou, et le Brigadier Major de première classe, Boni Ogué, respectivement en service au 3e arrondissement de Parakou, au commissariat de Vodjè de Cotonou et à l’Unité spéciale de surveillance des frontières (Ussf) de Gouandé dans la commune de Matéri, département de l’Atacora, sont passés de vie à trépas ce jour.

De sources concordantes, Yacoubou Nassirou, natif de Karimama aurait eu le ventre ballonné et suivait un traitement chez un guérisseur de sa ville natale. François Sossou, lui, est décédé des suites d’une courte maladie. Nos sources indiquent également que le Brigadier Major de première classe, Boni Ogué aurait fait une crise. Conduit à l’hôpital de Cobly avant d’être référé à l’hôpital Saint Jean de dieu de Tanguiéta, il a rendu l’âme une heure après son admission.

Banniere carrée

Quid du conseil de santé de la Police républicaine ?

Au regard de tous ces décès enregistrés en une seule journée, on est en droit de se demander le rôle que joue le conseil de santé de la Police républicaine. Pourtant, l’article 2 du Décret n° 2018-353 du 25 juillet 2018 portant création, attributions, composition et fonctionnement du Conseil de santé de la Police républicaine dispose « le Conseil de santé de la police républicaine est compétent pour résoudre les problèmes d’évacuation sanitaire et autres problèmes de santé au sein de la Police républicaine. Le Conseil de Santé de la Police républicaine prépare les dossiers d’évacuation sanitaire des fonctionnaires de la Police républicaine en activité ou à la retraite, de leurs conjoints ou de leurs enfants et en rend compte au ministre chargé de la sécurité publique. Le Conseil de Santé de la Police républicaine est chargé en outre de régler les problèmes de complications liés à la maternité, de maladie prolongée et de maladie de longue durée ; statuer sur l’octroi et la durée de congé de maladie et du congé de maladie prolongée au profit de fonctionnaires de la Police républicaine ; se prononcer sur l’inaptitude du fonctionnaire de la Police républicaine à reprendre le service au terme de la dernière période de congé de maladie prolongée accordé ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Content is protected !!